Christian Estrosi soutiendra Emmanuel Macron à la présidentielle “sans la moindre ambiguïté” – BFMTV

Spread the love

Le maire de Nice assure soutenir la candidature d’Emmanuel Macron à la présidentielle, s’il est candidat. “Nous avons un espace à occuper au centre”, assure Christian Estrosi, qui regrette le choix des Républicains de ne pas organiser de primaire ouverte.

Le maire de Nice, président du mouvement La France audacieuse, est clair. “Si Macron est candidat je le soutiendrai sans la moindre ambiguité”, a-t-il indiqué ce mercredi matin sur BFMTV-RMC.

Le président de la métropole Nice Côte d’Azur fustige le choix des militants Les Républicains (LR) de désigner leur candidat à la présidentielle lors d’un congrès réservé aux seuls adhérents. “On a décidé de choisir à huis clos et de dire aux centristes, vous n’avez pas le droit de compter”, a-t-il déploré.

Christian Estrosi aurait préféré une primaire ouverte, indiquant être “malheureux” et “triste” de “voir à quoi elle en et réduite”. “Je n’ai pas envie de tirer sur une ambulance, ça reste ma famille de coeur”, a ajouté celui qui a démissionné du parti LR en mai après avoir lancé son mouvement et s’être rapproché de LaREM. Fin août, le maire de Toulon, Hubert Falco, avait constitué un premier soutien de marque venu de droite pour Emmanuel Macron.

Christian Estrosi se réclame lui de l’héritage de Valéry Giscard d’Estaing, Jacques Chirac ou encore Raymond Barre. “Je veux dire à tous ceux là qu’ils ne sont pas orphelins”, a-t-il insisté, les appelant à “s’engager pour celui qui au fond incarne le mieux cet héritage”: Emmanuel Macron. “Ce n’est pas un soutien inconditionnel, mais c’est pour faire entendre cette voix”, a-t-il précisé. “Il est clair que nous avons un espace à occuper au centre.”

“Un mandat pour rien sur la décentralisation”

“La majorité présidentielle de demain ne peut pas être celle d’aujourd’hui. C’est sans doute un mandat pour rien sur la décentralisation”, a pointé le maire de Nice, affirmant que “l’Etat français sera plus fort avec des territoires plus forts.”

Le président de la France Audacieuse a réuni la semaine dernière ses élus locaux et sympathisants à Nice pour sa rentrée politique, comme Arnaud Robinet, maire de Reims, ou Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse. “Au Parlement, il n’y a plus un seul maire depuis l’interdiction du cumul de mandat qui s’exprime”, regrette-t-il.

Ses propositions: une politique de santé “partagée” entre l’ARS et les collectivités, tout comme la direction de Pôle Emploi. Christian Estrosi en veut pour argument “l’agilité” des collectivités pour accompagner les effets de la pandémie comme la gestion de la crise économique ou du pass sanitaire.

Réformer la Constitution

L’action du gouvernement n’a pas pu aller au bout de ses ambitions, déplore le président de la métropole Nice Côte d’Azur. Comme la loi sur la sécurité globale qu’il soutenait, dont certaines mesures ont été retoquées par le Conseil constitutionnel. “Le seul moyen, c’est de réformer la Constitution”, soutient-il. Il propose aussi de “donner une majorité qualifiée aux deux tiers au président de la République”. Autre mesure à poursuivre pour Christian Estrosi: “avancer sur la réforme des retraites”.

L’image d’Emmanunel Macron au niveau international a aussi pesé dans le choix du maire de Nice de lui apporter son soutien. Selon lui, il est “le mieux placé” pour incarner “l’esprit de la France” en passe de prendre la tête de l’Union européenne en janvier 2022.

Nina Jackowski

Leave a Reply