Baidu, le géant chinois de la recherche, a participé à un projet utilisant l’IA d’une manière pour le moins originale. L’entreprise vient de dévoiler la  création de l’un de ses employés : un abri intelligent pour les chats errants dans les grandes villes, notamment Pékin. L’abri se présente sous la forme d’une maison miniature tout ce qu’il y a de plus mignon. Il est chauffé, et met à la disposition des félins de l’eau et de la nourriture.

À l’entrée, un ensemble de caméras (dont une thermique) doublées par de l’intelligence artificielle a pour but de reconnaître les chats pour leur ouvrir la porte. Les caméras seraient aussi en mesure de vérifier que le chat n’est pas malade (quatre types de maladies seraient reconnues) et s’il est castré (signalé par un marque-oreille). Dans le cas contraire, un groupe de bénévoles sera alerté pour venir en aide au chat. La vérification de la castration a pour but d’éviter la reproduction au sein des abris, donnant naissance à d’autres chats errants.

L’idée est à l’origine de Wan Xi, un employé de Baidu, qui a recueilli un chat caché dans sa voiture l’hiver dernier. En Chine, les chats errants dans le centre-ville de Pékin sont un vrai problème. Près de 60% d’entre eux ne survivent pas aux températures glaciales de l’hiver. Une bonne application de l’intelligence artificielle, cette fois-ci non pas au service de l’homme, mais des animaux.

Let a comment