Chevaux mutilés: le suspect remis en liberté sans poursuite – BFMTV

Spread the love

INFO BFMTV – L’homme de 50 ans interpellé lundi est sorti de garde-à-vue le même jour, dans la soirée. Aucune poursuite n’a été engagée contre lui.

L’homme placé en garde à vue dans l’affaire des chevaux mutilés a été remis en liberté lundi soir sans faire l’objet de poursuites, a appris BFMTV ce mardi matin d’une source proche de l’enquête. Il avait été interpellé lundi après-midi grâce au portrait-robot diffusé fin août dans le cadre d’une enquête dans l’Yonne.

Les enquêteurs ont analysé ses lignes téléphoniques, dont une allemande. Au vu des échanges téléphoniques qu’il a eu au moment des faits, les gendarmes en ont conclu qu’il ne pouvait se trouver dans l’Yonne le soir de l’agression de deux poneys et d’un cheval. Des perquisitions ont également été menées à son domicile mais n’ont, pour l’heure, “pas été concluantes”, selon le procureur de la République de Sens, Arnaud Laraize.

“Il niait depuis le début et son alibi a pu être vérifié”, a indiqué le magistrat à l’AFP.

“Les auteurs courent toujours”

L’homme de 50 ans a été remis vers 23h00, lundi soir, mais il n’est pas pour autant définitivement écarté. Les vérifications se poursuivent, nous précise la source proche de l’enquête.

“On a toujours des gens qui agressent des chevaux dans les prés, le sentiment d’insécurité existe donc toujours. Les auteurs courent toujours”, réagit ce matin sur notre antenne Jean-Luc Vernon, membre du bureau de la Fédération française d’équitation.

Une trentaine de faits ont été répertoriés depuis le début de l’année et 153 enquêtes sont ouvertes sur tout le territoire, a souligné lundi le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin

Mélanie Bertrand avec Ambre Lepoivre

Leave a Reply