Le sujet est régulièrement mentionné au passif d’Amazon : les conditions de travail, et notamment dans les centres logistiques, sont très pénibles. Avec des journées interminables, des pauses très courtes qui ne laissent parfois même pas le temps de se rendre aux toilettes, cela peut même très vite devenir un enfer. La situation de ces employés n’a pas laissé de marbre l’auteur Mike Monteiro qui a décidé de s’adresser à eux d’une manière assez insolite.

« Amazon propose déjà ce que les syndicats demandent »

Alors que son livre « Ruined by Design » fait l’objet d’une réédition, il a choisi de modifier entièrement la couverture dans l’espoir de convaincre les travailleurs d’Amazon qui empaquetteront le livre de se syndiquer. « ATTENTION SALARIES D’AMAZON, vous avez droit à des conditions de travail décentes, vous avez le droit de négocier collectivement, vous avez le droit de former un syndicat », indique le bandeau.

Mike Monteiro s’est décidé de manière spontanée lorsqu’il a appris qu’il avait le droit de changer la couverture. Difficile toutefois d’imaginer un gros impact pour cette opération puisque cette réédition ne concerne que la version de poche du livre qui n’a été vendue qu’à 150 exemplaires. Mais il s’agissait aussi d’un moyen d’alerter l’opinion publique sur les conditions de travail des employés.

La démarche a en tout cas fait réagir Amazon par le biais d’un de ses représentants. Il indique que les salariés ne travaillent que 10 heures par jour et sont autorisés à utiliser les toilettes à tout moment. «  Le fait est que Amazon propose déjà ce que les syndicats incitent les employés à demander. Nous encourageons quiconque à comparer notre rémunération globale, nos avantages sociaux et notre environnement de travail à ceux d’autres détaillants et des principaux employeurs du pays », estime-t-il. Reste à savoir si cette bouteille à la mer donnera finalement des idées aux récepteurs du message.

Advertisements
Spread the love

Leave a Reply