Advertisements

C’est l’heure du BIM : Quasi-fin de galère pour les croisiéristes, Juan Branco prié de renoncer et le PSG en dessous de tout – 20 Minutes

Spread the love
Un bus emmène les passagers débarqués du «Diamond Princess, le 19 février 2020. — Kazuki Wakasugi/AP/SIPA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap pour vous aider à y voir plus clair.

Le débarquement doit se poursuivre jusqu’à vendredi. Des centaines de passagers du paquebot Diamond Princess, en quarantaine au Japon depuis deux semaines, ont commencé à mettre pied à terre à Yokohama (près de Tokyo) mercredi. Environ 500 passagers parmi ceux ne présentant pas de symptômes du coronavirus, en commençant par les plus âgés, devaient quitter le bord dans la journée. Parmi les 3.711 passagers et membres d’équipage à bord au début de cette quarantaine, au moins 542 se sont révélées contaminées par le virus, a annoncé le gouvernement japonais mardi soir, en faisant le foyer de contamination le plus important après la Chine. Mardi, l’Archipel dénombrait un total de 616 cas positifs recensés, dont un décès, celui d’une octogénaire.

Le bâtonnier de Paris a demandé à Juan Branco de renoncer à défendre Piotr Pavlenski dans l’affaire Griveaux, en raison notamment de « l’absence de distance » entre l’avocat et les actions de son client, a annoncé mercredi le barreau dans un communiqué. Me Branco avait dénoncé ce week-end une atteinte aux droits de la défense, expliquant que le parquet s’opposait à sa désignation comme avocat de l’artiste russe, mis en examen mardi pour la diffusion de vidéos à caractère sexuel de l’ex-candidat LREM à la Mairie de Paris, tout comme sa compagne Alexandra de Taddeo. L’avocat et essayiste avait dit avoir « conseillé » Piotr Pavlenski sur les vidéos à l’origine du retrait de Benjamin Griveaux avant leur diffusion.

Méconnaissable dans un 3-4-3 aussi inédit que pathétique, le PSG est tombé mardi soir à Dortmund en huitième de finale aller de la Ligue de champions. Les hommes de Thomas Tuchel devront se reprendre dans trois semaines s’ils veulent espérer voir (enfin) les quarts de finale de la compétition. Le récit de notre envoyé spécial est à lire par ici.

1 partage
Advertisements

Leave a Reply