Alexandre Benalla le 19/08/2018 au Sénat./Credit:VILLARD/ZIHNIOGLU/SIA/ — SIPA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap’ pour vous aider à y voir plus clair.

Comment Alexandre Benalla a-t-il pu utiliser des passeports diplomatiques pour rencontrer des dirigeants africains alors qu’il avait été « remercié » par l’Elysée ? L’ex-collaborateur d’
Emmanuel Macron retourne ce lundi devant le Sénat qui enquête sur des dysfonctionnements que le gouvernement a lui-même qualifiés d’« incompréhensibles pour les Français ». « Nous allons poser toute question par rapport à tous les sujets qui concernent la sécurité du chef de l’Etat » et la manière dont l’ancien chargé des déplacements d’Emmanuel Macron « est intervenu dans les différents domaines liés à cette sécurité », a déclaré Jean-Pierre Sueur (PS), co-rapporteur de la commission d’enquête sénatoriale. Alexandre Benalla déjà mis en examen pour des violences sur des manifestants le 1er mai, a de nouveau été mis en examen vendredi, cette fois pour utilisation abusive de passeports diplomatiques après son limogeage par l’Elysée fin juillet.

La Première ministre britannique Theresa May présente lundi son « plan B » pour
le Brexit aux députés qui ont massivement rejeté la semaine dernière l’accord de divorce qu’elle avait difficilement négocié avec l’Union européenne. A dix semaines seulement de la sortie prévue de l’Union européenne, le 29 mars, la dirigeante conservatrice doit trouver une voie pour éviter à la cinquième économie mondiale une rupture sans accord, synonyme de risques de pénuries, d’embouteillages monstres aux abords des ports et d’effondrement de la livre. Et ce alors que plusieurs groupes de députés ont prévu de tenter de court-circuiter son gouvernement, pour éviter un « no deal » ou reporter la date de sortie.

Un nombre inédit de femmes et de jeunes talents primés, la création de nouvelles récompenses : l’édition 2019 du guide Michelin, qui sera dévoilée ce lundi et mise en vente le 25 janvier, veut faire souffler un vent nouveau et refléter le dynamisme de la gastronomie française. « 2019 est une année record », estime Gwendal Poullennec qui a annoncé samedi à l’AFP « 75 restaurants promus, dans les catégories 1, 2, 3 étoiles ». Du jamais vu, même si le nouveau directeur confiait déjà en décembre que « le guide France n’a jamais reçu autant de nouvelles tables étoilées d’un coup ».

Let a comment