C’est le jour J pour l’application StopCovid – Ouest-France

Spread the love

Validé par les députés et les sénateurs la semaine dernière, cet outil pour smartphone vise à réduire la transmission du coronavirus. L’application peut être téléchargée à partir de ce mardi 2 juin à midi.

L’application StopCovid est lancée à partir de ce mardi 2 juin
L’application StopCovid est lancée à partir de ce mardi 2 juin | THOMAS BRÉGARDIS, OUEST-FRANCE

  • L’application StopCovid est lancée à partir de ce mardi 2 juin
    L’application StopCovid est lancée à partir de ce mardi 2 juin | THOMAS BRÉGARDIS, OUEST-FRANCE
Après plusieurs semaines de débats et de polémiques, l’application StopCovid est disponible au téléchargement ce mardi 2 juin. Elle est censée permettre de freiner la propagation du coronavirus.

Quand cette application StopCovid sera-t-elle disponible ?

À partir de ce mardi 2 juin à midi, normalement. Elle est téléchargeable sur les smartphones à partir de l’App Store ou de Google Store. Elle est gratuite. Et son installation est volontaire. Personne ne peut contraindre quiconque à le faire.

Comment ça marche ?

Une fois téléchargée, une icône (avec un drapeau tricolore) apparaît. Il faut l’autoriser à utiliser le Bluetooth du téléphone et accepter qu’elle envoie des notifications. Elle ne demande ni identifiant ni information personnelle.

À quoi cela sert ?

Grâce à cet outil, un utilisateur apprenant sa contamination pourra prévenir celles et ceux qu’il a croisés au cours des quinze jours précédents, afin qu’ils prennent leurs précautions.

Comment les prévenir ?

Tout est automatique. Si un utilisateur croise une ou plusieurs personnes – ayant téléchargé l’appli – à moins d’un mètre et pendant un quart d’heure, leurs téléphones vont s’échanger des identifiants Bluetooth. Si un des utilisateurs tombe malade, il recevra de son médecin un QR code à scanner. Une fois l’opération réalisée, chaque personne croisée par ce malade – ayant téléchargé l’appli – recevra le message : « Risque d’exposition au virus », l’invitant à se faire dépister.

Combien d’utilisateurs sont nécessaires ?

Selon Cédric O, secrétaire d’État au Numérique, l’efficacité de l’outil est déjà démontrée  à partir de 10 % d’utilisateurs dans un bassin de vie. Mais plus nous serons nombreux à l’utiliser, mieux nous serons protégés . Il vise d’abord les urbains, utilisant les transports en commun. Pour les Français non équipés en smartphone, le gouvernement réfléchit à une montre dotée de l’appli.

Partager cet article L’application StopCovid est lancée à partir de ce mardi 2 juin

C’est le jour J pour l’application StopCovidOuest-France.fr

Leave a Reply