“C’est choquant et scandaleux”: la dérogation accordée au Puy du Fou sur les 9.000 spectateurs fait polémique – Nice-Matin

Spread the love

L’arrêté préfectoral autorisait le parc à accueillir jusqu’à 9.000 spectateurs pour sa représentation de la Cinéscénie de ce samedi “sous réserve du strict respect des protocoles sanitaires”, selon les informations de Ouest-France

La configuration des lieux, dont la capacité maximale est de 13.069 personnes, devait se découper en trois tribunes en plein air séparées de façon étanche, avec toujours le port du masque obligatoire. 

“Pour la Cinéscénie, l’idée est de voir comment les choses se passent à la fois sur place mais aussi dans l’évolution de la situation sanitaire. Une chose est certaine: le Puy du Fou respectera la loi”, a indiqué au média David Nouaille, responsable marketing et communication du parc. 

Les services de l’Etat, cités par Ouest-France, ont justifié cette “dérogation exceptionnelle” par le fait que “les campagnes de dépistage réalisées ces derniers jours montrent que le département connaît pour l’instant un niveau de vulnérabilité limité”.

Il est possible qu’une autorisation similaire soit donnée pour le week-end du 21 et 22 août. 

Ça ne passe pas sur les réseaux

Des internautes et élus n’ont pas apprécié cette dérogation et l’ont fait savoir sur les réseaux sociaux. 

Certains ont pointé la différence de traitement concernant les stades de foot, qui ont rouvert sous conditions. Olivier Faure, premier secrétaire du Parti socialiste, a relevé une “grande confusion”. 

Plusieurs membres de l’opposition écologiste ou socialiste ont fustigé un “passe-droit” en pointant les liens entre Emmanuel Macron et Philippe de Villiers, créateur du parc.

L’Elysée a démenti, auprès de francinfo, assurant n’être “en aucun cas intervenu”. 

Leave a Reply