Ces fonctions d'accessibilité qui finissent par servir à tous

Spread the love

Créer une fonction pour une petite communauté d’utilisateurs, celle des personnes ayant un handicap, et la voir adoptée pour le bénéfice d’un plus grand nombre n’est pas chose rare, explique dans une interview à l’Evening Standard, Sarah Herrlinger, responsable chez Apple des technologies d’accessibilité.

Certaines de ces idées proviennent de mails envoyés par des utilisateurs, il offrent des suggestions ou relatent une expérience. Parfois cela peut déboucher sur un cas de figure qui n’avait pas été envisagé et donner lieu à une fonction dont tout le monde pourra avoir l’utilité.

À travers les propos, on comprend que le mode transparence des AirPods Pro, qui amplifie certains bruits ou les voix, découle de la fonction “Écoute en temps réel” d’iOS qui peut donner à n’importe quelle paire d’AirPods un rôle d’appareil pour l’aide auditive (lire Astuce : utilisez votre iPhone comme micro pour vos AirPods).

La fonction “Écoute en temps réel” que l’on peut lancer avec le bouton “Audition” dans le Centre de contrôle

Sarah Herrlinger donne un autre exemple avec la fonction de mesure du niveau de bruit ambiant apportée par watchOS 6. Sur l’écran de la montre, le niveau de décibels est affiché en temps réel. Un père de famille a expliqué à Apple qu’il utilisait cet indicateur pour moduler le volume de sa voix lorsqu’il parlait à son fils atteint d’un trouble de l’autisme, et parvenir à mieux se faire comprendre.

La complication Bruit affiche en permanence le niveau de décibels autour de vous

D’un côté, des fonctions d’accessibilité peuvent trouver une plus large audience qu’escompté au moment de leur conception. D’un autre côté, ces fonctions spéciales sont parfois plus limitées qu’on ne le souhaiterait. Exemple avec le contrôle de l’iPhone et du Mac à la voix qui a été bien amélioré avec iOS 13 et Catalina mais que seuls les utilisateurs américains peuvent exploiter pour le moment…

Leave a Reply