Cellnex met la main sur les pylones d’Arteria

Spread the love
Cellnex met la main sur les pylones d'Arteria

Le géant européen des infrastructures de télécommunications sans fil Cellnex met un pied de plus en France métropolitaine. La branche française de l’opérateur espagnol s’est ainsi offert la semaine passée les pylônes d’Arteria, la filiale chargé de valoriser le patrimoine télécom de RTE, le gestionnaire du réseau public d’électricité dans l’hexagone.

Cellnex et Arteria ont en effet signé la semaine passée un contrat-cadre portant sur la commercialisation et la gestion, pour une durée de 10 ans, des 200 pylônes télécoms existants de la filiale de RTE, ainsi que sur ses plus de 600 emprises foncières pouvant accueillir de nouvelles installations à l’avenir.

A noter qu’Arteria – qui gère un réseau de 24 000 km de fibres optiques dans 40 départements français – continuera à commercialiser ses propres offres auprès des opérateurs. Le contrat-cadre conclu avec Cellnex permettra à la filiale de RTE « de bénéficier de l’expertise internationalement reconnue des équipes de Cellnex, tout en garantissant aux opérateurs clients, actuels et à venir, une prise en charge optimale et sans aucun coût additionnel », comme s’est félicité la semaine passée Patrick Larradet, le directeur général d’Arteria.

publicité

Cellnex toujours plus proche d’Hivory et de TDF

Alors que Cellnex revendique aujourd’hui un portefeuille de près de 58 000 sites en Europe d’ici à 2027, cette opération permet à l’ogre espagnol des infrastructures de télécommunications mobiles de porter son parc de sites français à plus de 10 000 sites potentiels. L’opérateur espagnol compte à l’heure actuelle 9 500 sites en France, en incluant les 5 700 récemment cédés par Iliad, la maison mère de Free.

Après avoir acquis en 2017 pas moins de 3 000 sites appartenant à Bouygues Telecom pour un montant total de 800 millions d’euros, Cellnex a finalisé en fin d’année dernière l’acquisition de 70 % d’Iliad TowerCo (aussi appelée Iliad 7), une filiale d’Iliad spécialisée dans la gestion d’infrastructures mobiles de télécommunications, qui exploite quelques 5 700 sites de télécommunications mobiles en France, pour une opération valorisée à 2 milliards d’euros.

Au terme de cette transaction, l’accord passé la semaine dernière avec Arteria permet aujourd’hui à Cellnex, présent en France depuis 2016, de voir son parc de pylônes passer à près de 10 000 sites (essentiellement passifs) sur le territoire national. De quoi faire frémir la concurrence. Pour rappel, Hivory, la coentreprise détenue conjointement par SFR et le fond d’investissements KKR, revendique pour sa part un parc de plus de 10 000 sites mobiles, tandis que le parc de TDF culmine pour sa part à 13 900 sites mobiles.

Leave a Reply