CARTE. Port du masque obligatoire à l’école primaire: découvrez les 61 départements désormais concernés – BFMTV

Spread the love

La liste des nouveaux départements concernés a été annoncée officiellement ce mercredi soir. Comment se déroulera la rentrée près de chez vous ? BFMTV.com fait le point.

Le port du masque obligatoire à l’école primaire redeviendra-t-il bientôt la norme ? Alors qu’il n’était imposé que dans une vingtaine de départements avant les vacances scolaires, la mesure sera désormais appliquée dans 39 nouveaux départements et à La Réunion à partir du lundi 8 novembre. Évoquée hier par le porte-parole du gouvernement, la liste a été officiellement dévoilée ce mecredi soir par le ministère de l’Éducation.

Pourquoi le masque redevient-t-il obligatoire dans 39 nouveaux départements ?

La liste des départements concernés par la mesure n’a évidemment pas été choisie au hasard. Depuis le 4 octobre, le gouvernement a en effet choisi d’imposer le port du masque dans les écoles primaires des départements où le taux d’incidence était supérieur à 50, cinq jours d’affilée. Un seuil à nouveau évoqué hier par le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal:

“Dès lors que la situation se dégrade, (…) nous devons réactiver un certain nombre de mesures qui avaient été levées quand ça s’était amélioré. (…) C’est la raison pour laquelle, à partir de la semaine prochaine, dans les départements ou le taux d’incidence est stabilisé au-dessus de 50, le masque va redevenir obligatoire pour les enfants des écoles concernées. Cela concerne, pour lundi prochain, 39 départements où le masque avait été rendu optionnel.”

Au delà de cette mesure, plusieurs critères indiquent une circulation accrue du virus ces dernières semaines en France : la hausse du taux d’incidence, du taux de reproduction (R0), des cas graves (hospitalisations, admissions en soins critiques, décès)… Interviewé par La Dépêche mardi 2 novembre, le ministre de la Santé Olivier Véran confirme que le “virus circule plus en ce moment”:

Il y a un effet saisonnier très marqué avec la baisse des températures et l’augmentation de l’humidité qui favorisent la multiplication du virus dont la circulation est accélérée par le fait qu’on sort moins à l’extérieur dans cette période. (…) Une nouvelle vague est donc possible pendant cette automne-hiver, regardez certains de nos voisins.

Le virus circule en effet activement dans de nombreux pays européens, comme l’Allemagne, le Royaume-Uni ou encore la Belgique.

Louis Tanca Journaliste BFMTV

Leave a Reply