Calculatrice graphique NumWorks : Oui, les calculatrices existent toujours, et elles fonctionnent avec Python

Calculatrice graphique NumWorks : Oui, les calculatrices existent toujours, et elles fonctionnent avec Python

Regardez. Ce petit bonhomme est resté au fond de mes tiroirs de bureau pendant plus de deux décennies.

img-5740.jpg

Cela fait plus de 20 ans que je n’ai pas acheté une calculatrice physique, une calculatrice qui tient dans la main. J’ai depuis acheté quelques applications mobiles de calculatrices. Mais la toute dernière calculatrice physique que j’ai acheté était la TI-1726, qui a été fabriquée en 1998. J’ai dépensé 10 € pour l’acquérir.

Parlons un peu des calculatrices. Il fut un temps où elles étaient l’objet le plus cool du monde. Je me souviens avoir dépensé tout le salaire d’un été (plus un prêt de mes parents) pour une TI-59.

Pour un gamin en école d’ingénieur en 1980, la TI-59 était la chose la plus cool. Elle était programmable. Ooh ! Ah ! Elle avait même des cartes magnétiques où vous pouviez stocker vos propres programmes personnalisés et les charger plus tard. Incroyable ! Non, sérieusement, en 1980, c’était vraiment génial. C’était aussi incroyablement cher.

ti-59.jpg

Image : Mark Darling via Wikipedia

Avant cela, j’ai même utilisé une règle à calcul. Même si les calculatrices existaient déjà à l’époque, notre professeur était convaincu qu’un jour nous aurions tous besoin de savoir utiliser une règle à calcul parce que nous n’aurions peut-être pas accès à des piles ou à de l’électricité. Je ne l’ai pas réalisé à l’époque, mais il était probablement une préparation à la fin du monde avant même que les jeux vidéos post-apocalyptiques deviennent cool et que les survivalistes inondent Youtube de vidéos.

640px-skala-slide-rule.jpg

Image : Adrian Tync sur Wikimedia Commons

Depuis lors, j’ai eu des PDA, puis, bien sûr, des smartphones. Pourquoi aurais-je besoin d’acheter une calculatrice alors que j’ai toute cette puissance dans mon téléphone ? Même ma montre a une calculatrice. Bizarrement, l’iPad n’est pas livré avec une application calculatrice. Qu’est-ce que c’est que ça, hein ? Apple est parfois déconcertant.

En fait, la plupart du temps, je n’ai même pas besoin de lever le doigt pour calculer des chiffres. Je parle simplement et Alexa fait tout le travail à ma place. Pensez-y. Parlez-le. Sachez-le. C’est comme si nous vivions dans le futur. Un futur alimenté par les pandémies, les politiques et les catastrophes naturelles.

publicité

Les calculatrices physiques ont toujours leur utilité

Puis la calculatrice graphique NumWorks a frappé à ma porte. Je me suis souvenu que les calculatrices physiques étaient autrefois omniprésentes et j’ai décidé d’y jeter un coup d’œil.

L’utilisation la plus courante des calculatrices est celle des examens dans les écoles et les universités. De nombreux responsables de ces établissements n’aiment pas l’idée que les étudiants aient accès à l’internet par le biais de leur smartphone lorsqu’ils passent des examens. Certaines disciplines requièrent l’utilisation de calculatrices afin de finir l’examen en quelques heures au lieu de quelques jours.

Les calculatrices sont également utilisées dans les salles de classe, où les enseignants demandent aux élèves d’éteindre leur téléphone pour éviter les interruptions constantes.

Il y a aussi le fait de faire des exercices de mathématiques quand on ne veut pas être constamment interrompu par des notifications ou par l’attrait de ses jeux mobiles préférés. Et enfin, il peut y avoir une réelle satisfaction tactile à appuyer sur des boutons réels au lieu de tripoter un écran en verre.

design-numworks-2021-08-08-22-51-12.jpg

Image : NumWorks

La calculatrice NumWorks

J’ai toujours une affinité pour les calculatrices funky. Faites-moi savoir dans les commentaires ci-dessous si le RPN fait toujours partie de votre mémoire musculaire. Savez-vous seulement ce qu’est le NPI ? Il s’agit de la Notation Polonaise Inverse (oui, c’était bien son nom, tout comme la notation post-fixée) utilisée par les calculatrices HP ultra robustes, excessivement cool (et super chères) dans les années 70 et 80.

La calculatrice NumWorks est funky. Ce qui la distingue cependant, c’est qu’on peut la programmer en Python et qu’elle dessine de jolis petits graphiques sur son petit écran. C’est juste… adorable.

Oui, j’étais un geek de calculatrice à l’époque et ce trait de caractère longtemps endormi semble avoir été réveillé de son sommeil éternel par la NumWorks.

Elle est livré avec un tas d’applications mathématiques préinstallées, vous permettant d’effectuer toutes sortes de calculs et de représenter les résultats sous forme de graphiques, directement sur son écran. J’ai quitté l’école depuis des années et je n’ai donc pas vraiment besoin de cet appareil, mais je l’adore. C’est un nouvel ami. En le testant, j’ai ressenti le besoin de la caresser.

Bien. Je suis bizarre. Passons à autre chose.

La seule question qui me préoccupait était de savoir si cette calculatrice pouvait être utilisée pour passer des examens. Après tout, si elle est programmable, ça veut dire qu’il peut y avoir n’importe quoi dessus.

NumWorks semble avoir bien réfléchi à la question. Il y a une LED de mode d’examen sur l’appareil qui s’allume lorsque l’appareil a été sécurisé et verrouillé en mode usine.

NumWorks précise par ailleurs que l’utilisation de cette calculatrice est conforme aux programmes de l’Éducation Nationale. Et correspond aux programmes des 3 ans du lycée pour toutes les sections générales, technologiques et professionnelles. Et qu’elle est autorisée aux examens de l’enseignement scolaire. Et dispose du mode examen obligatoire pour se présenter au baccalauréat 2022.

Donc si vous êtes un surveillant et que vous ne voyez pas le mode examen, vous pouvez dire aux étudiants de l’invoquer et toute la mémoire de l’appareil sera purgée et les étudiants disposeront d’un appareil neuf pour travailler. Vous pouvez lire les détails de cette fonctionnalité dans ce billet de blog par le chef de produit de la société, Léo Solé.

La calculatrice NumWorks en résumé

Alors, quel est le résultat final ? À 90€ sur Amazon, ce n’est pas exactement une calculatrice bon marché, mais elle est cool. Je ne sais pas à quel point il sera ennuyeux de zapper la mémoire chaque fois que vous voulez passer un examen, mais au moins vous pouvez sauvegarder et restaurer vos scripts Python sur votre compte NumWorks avant de réinitialiser la machine.

16c3q.jpg

Calculatrice de programmateur HP-16C : J’ai aimé la mienne de toute mon âme, jusqu’à ce que je ne l’aime plus. Image : David Hicks, Musée des calculatrices HP.

Après c’est sur que ce n’est pas un appareil pour tout le monde. Vous savez si vous en avez besoin. Je n’ai plus besoin de ce type d’appareil (j’ai quitté l’université depuis un certain temps maintenant), mais j’aime vraiment l’avoir sur mon bureau. La possibilité de la sortir et de faire une analyse de régression rapide ou un calcul de probabilité est très agréable.

Si vous êtes un étudiant, en particulier dans les domaines de l’informatique ou des mathématiques, cela peut certainement être très utile. Sinon, si vous êtes un passionné de calculatrice, vous voudrez l’ajouter à votre collection. Vous pourrez peut-être la ranger juste à côté de votre TI-59 vintage.

Quelles calculatrices utilisiez-vous ? Avez-vous déjà utilisé une calculatrice physique ? Vous souvenez-vous de la TI-59 ? Allez-y. Soyez poétique sur les calculatrices dans les commentaires ci-dessous.

Source : “ZDNet.com”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *