“Ça peut vite dégénérer” : la communauté tunisienne de France s’inquiète de la crise politique en Tunisie – Franceinfo

Spread the love

La Tunisie traverse une véritable crise politique : après avoir renvoyé le Premier ministre et suspendu les activités du Parlement dimanche 25 juillet, le président Kaïs Saïed a renvoyé lundi le ministre de la Défense ainsi que le porte-parole du gouvernement. Des affrontements ont eu lieu devant le Parlement. Alors que le pays est également en pleine crise sanitaire à cause du Covid-19, cette instabilité politique interpelle en France. La communauté tunisienne est divisée sur les événements. 

>> Tunisie : on vous explique la crise politique après le limogeage du Premier ministre par le président Kaïs Saïed

Dans ce restaurant tunisien du quartier de Belleville, dans le XIe arrondissement de Paris, des carreaux de ciment ornent les murs et des plats traditionnels jonchent les tables. Il flotte comme un air de Tunis, surtout quand Fayçal appelle sa famille. “Allô ?”, lance une voix au bout du fil. “Allô, salam”, répond-il. Ce Tunisien qui vit en France depuis 24 ans n’est pour l’instant pas inquiet pour sa mère et ses frères. “On est dans le sud, à Tataouine. Ce n’est pas comme la capitale : il n’y a pas trop de monde, pas trop de disputes ou de bagarres”, explique-t-il. 

Il appelle sa famille tous les jours pour prendre des nouvelles et veut rester confiant quant à la situation sur place. “Ça va rentrer dans l’ordre. D’ici à trois semaines, ça sera terminé”. Kaled, aussi attablé au restaurant, partage – comme d’autres clients – la tranquillité de Fayçal.Ce qui se passe est très bien pour la Tunisie et son futur.”

Mais tout le monde ne l’entend pas de cette oreille. “C’est un nouveau dictateur !”, lance un autre client. Très vite, les voix montent et l’ambiance se tend. Car certains sont inquiets pour leurs proches restés au pays. “J’ai juste eu le temps d’appeler pour être sûr qu’ils sont au courant de ce qui se passe”, souligne Noussayer en repoussant son assiette vite. Il n’a pas pu beaucoup parler de la situation avec ses proches mais ne cache pas son stress. “Ça peut vite dégénérer.” Youssef est tout aussi inquiet : 

“J’ai peur de recevoir un message disant que quelqu’un de ma famille est mort”

Youssef, Tunisien qui vit en France

à franceinfo

“J’ai de leurs nouvelles, ils vont bien, mais ils évitent de sortir”, confie-t-il le visage tendu. Il prend de leurs nouvelles dès la sortie du travail. “Je rentre et je les appelle pour avoir les dernières informations.” Si les Tunisiens de France sont divisés sur les événements récents, beaucoup se rejoignent en revanche sur un point : ce qui les inquiète le plus, c’est la situation sanitaire du pays.  

Mathilde Ansquer a rencontré des membres de la communauté tunisienne en France

écouter

Leave a Reply