Bing devient Microsoft Bing et change d’identité visuelle

Spread the love

En occident, les principaux moteurs de recherche sont Google, DuckDuckGo et éventuellement Bing. Le dernier élaboré par Microsoft depuis 2009 a eu plusieurs noms : Live Search, Windows Live Search et MSN Search. Une fois n’est pas coutume, Bing devient aujourd’hui Microsoft Bing. La firme de Redmond estime qu’apposer son nom à côté de celui de son moteur de recherche est positif et rassurant. Il faut dire que Bing en a besoin.

Qui dit nouveau nom dit forcément nouveau logo et identité visuelle. De ce côté là, Microsoft n’a pas fait beaucoup d’efforts en ajoutant simplement son logo habituel à gauche de l’inscription « Microsoft Bing ». Simple, mais efficace, du moins d’après ce que pense Microsoft. La société créée par Bill Gates compte sur ce changement de nom pour donner un second souffle à son moteur de recherche. La barre de recherche Microsoft Bing est présente de partout, en passant par Windows 10 jusqu’à Flight Simulator.

Microsoft Bing regarde vers l’avenir.

Par ailleurs, Microsoft Bing reste un support de choix pour de nombreux moteurs de recherche tiers qui exploitent son indexation. Ecosia, Yahoo et Qwant sont des exemples flagrants. Ces trois sociétés se présentent comme de véritables moteurs de recherche, mais fonctionnent (plus ou moins bien) en réalité grâce à Microsoft Bing.

En plus du changement de nom et d’identité visuelle, Microsoft profite de cette annonce pour déployer son programme Give with Bing dans plusieurs pays en plus des États-Unis, dont la France. En quoi consiste ce programme ? C’est très simple selon Microsoft, voyez par vous même : « gagnez des cadeaux lorsque vous faites des recherches, des achats et/ou jouez à des jeux avec Microsoft. » Une sorte de cashback pour attirer plus d’utilisateurs sur les services Microsoft.

La firme de Redmond souffre notamment de la concurrence féroce mise en place par Google depuis plusieurs années. Récemment, Google est venu concurrencer Windows avec ChromeOS, désormais c’est Windows qui cherche à suivre ChromeOS.

Leave a Reply