Bilan des intempéries de jeudi à samedi – La Chaîne Météo

Spread the love
Par Quentin PERCEROU, rédacteur

Depuis jeudi, les conditions météo sont très fortement dégradées sur l’ensemble de la France qui a subi jusqu’à ce samedi après-midi, de puissantes rafales de vent généralisées à tout le pays, ainsi que de fortes pluies génératrices de crues et d’inondations.

Ce contexte fortement dépressionnaire est illustré par la pression très basse relevée à Lille avec 971 hPa vendredi après-midi, une de plus faibles valeurs de pression jamais observée sur cette ville. 

Cette forte dépression en surface était couplée à un puissant Jet Stream soufflant à 250 km/h vers 7000 mètres d’altitude. 

Vents et tempête : jusqu’à près de 200 km/h en Corse

Deux séquences de vents violents ont été observées : la 1ère a touché l’ouest et le sud-ouest du pays de jeudi soir à vendredi soir, avec des rafales à 144 km/h à la pointe du Raz (29), 143 km/h à Millau dans l’Aveyron (où il s’agit de la rafale la plus forte jamais relevée depuis la tempête de décembre 1999)  ou bien 123 km/h au cap Ferrat (33).

La 2ème s’est produite entre vendredi soir et samedi matin et a touché le nord, l’est et le sud-est du pays avec 109 km/h à Sélestat (67), 129 km/h au cap de la Hève (76), 148 km/h à Saint-Vaast-la-Hougue (50) et 198 km/h à Sponde en Corse. La Corse a d’ailleurs subi une tempête exceptionnelle avec 161 km/h à Ajaccio et 109 km/h à Bastia.

Blizzard en montagne  : jusqu’à 1m de neige en 24 heures dans les Alpes ! 

Dans les Alpes du Nord, il a neigé fortement sur la Savoie et la Haute-Savoie. Aux Saisies (73), la couche de neige atteint 1,12m. A Bonneval-sur-Arc (73), la hauteur totale de neige est de 1,64m. En raison du vent qui a soufflé très fort en altitude et des accumulations de neige très importantes tombées depuis jeudi, d’importantes congères se sont formées et ont accentué les risques d’avalanches au-dessus de 2000 mètres de la Haute-Savoie au nord de l’Isère, jusque dans les Hautes-Alpes. Les hauteurs de neige actuellement observées vers 1800 mètres d’altitude dans les Pyrénées et les Alpes sont supérieures aux hauteurs de neige couramment relevées en plein coeur de l’hiver, fin février.

Nombreuses crues et inondations

Suite aux très fortes pluies survenues entre jeudi et samedi dans le sud-ouest, en particulier sur le secteur de la commune de Laruns, où il est tombé 250 mm en 48h, soit 2 mois de précipitations,  de très nombreux cours d’eau descendant des Pyrénées sont entrés en crue, provoquant des inondations. Ainsi, le Gave d’Oloron a été placé en alerte ROUGE (niveau maximal) par les services de VIGICRUES. Ce sont tous les cours d’eau issus des Pyrénés et de l’ouest du Massif central qui ont subi une élévation rapide de leurs niveaux. AInsi, le niveau de la Garonne a 

Quelques submersions

La conjonction de coeficients de marée élevés (90), des précipitations intenses sur les Pyrénées  et de vent très forts ont parfois contrarié l’écoulement de cours d’eau vers la mer, avec des inondations survenues près du littoral atlantique, comme à Bayonne où l’Adour est entré en crue.

À lire aussi

Leave a Reply