Bigard chahuté par des “gilets jaunes” : “Heureusement que j’étais protégé, sinon je me faisais piétiner” – Midi Libre

Spread the love

L’humoriste a dû se réfugier dans un café samedi à Paris alors qu’il comptait participer à la manifestation des “gilets jaunes”. Il revient sur cet accueil mouvementé, parlant d’une “épreuve incroyable”.

“Ça a été une épreuve incroyable. C’était prémédité. C’est pour cela que cela me fait un peu moins mal à mon petit cœur d’artichaut.” Jean-Marie Bigard ne s’attendait pas à être si mal accueilli par les “gilets jaune” samedi en fin de matinée à Paris.

C’est ce qu’il ressort de son témoignage recueilli par Franceinfo, quelques heures après avoir été chahuté place de la Bourse, au point de devoir se réfugier dans un café. “J’avais heureusement deux personnes qui assuraient ma sécurité sinon, je me faisais piétiner, je me faisais bastonner”, assure l’humoriste.

Jean-Marie Bigard affirme malgré tout rester “un soutien indéfectible” du mouvement et estime que ceux qui l’ont pris à partie ne sont qu’une minorité. “La moitié ne comprenait pas pourquoi je me faisais huer.” Pour lui, cet accueil mouvementé s’explique par le fait de s’être désolidarisé de Jérôme Rodrigues, après ses propos peu amènes envers les policiers.

Leave a Reply