Biélorussie : L’image d’un manifestant brutalisé détournée sur les réseaux sociaux – 20 Minutes

Spread the love
Un homme est arrêté par au moins deux policiers anti-émeutes, samedi, à Minsk. — Sergei Grits/AP/SIPA
  • Samedi, des résidents de la capitale biélorusse ont montré leur soutien à la candidate d’opposition à l’élection présidentielle.
  • 36 personnes ont été arrêtées, selon l’ONG Viasna.
  • L’image d’un homme brutalement arrêté a été détournée.

Un homme à terre, tandis qu’un officier en civil le serre à la gorge. L’image, brutale, est devenue virale sur les réseaux sociaux. Toutefois, l’homme à terre n’est pas un manifestant polonais, contrairement à ce que laisse penser un compte suivi par plus de 217.000 abonnés sur Twitter.

L'homme manifestait à Minsk, en Biélorussie, avant l'élection présidentielle, et non en Pologne comme l'explique l'auteur de ce tweet.
L’homme manifestait à Minsk, en Biélorussie, avant l’élection présidentielle, et non en Pologne comme l’explique l’auteur de ce tweet. – Capture d’écran Twitter

Si des manifestations ont bien eu lieu au cours des derniers jours dans plusieurs villes de Pologne, en soutien aux personnes LGBT, cette photo a bien été prise en Biélorussie.

FAKE OFF

L’homme se trouvait samedi à Minsk, la capitale du pays. Des automobilistes klaxonnaient pour apporter leur soutien à Svetlana Tikhanovskaïa, candidate d’opposition, qui se présentait face à Alexandre Loukachenko, au pouvoir depuis vingt-six ans. Des passants ont apporté leur soutien aux manifestants en formant le « V » de la victoire avec leurs doigts.

Deux vidéos de l’arrestation du manifestant circulent sur les réseaux sociaux. On le voit se faire arrêter par quatre hommes, dont deux portent l’inscription de la police antiémeute, puis être emporté dans un minibus. L’intersection où il a été arrêté, en plein centre-ville, est reconnaissable sur Google Maps.

Le sort de l’homme n’est pas connu à ce jour. L’ONG de défense des droits humains Vasnia a dénombré 36 arrestations vendredi soir. Des journalistes du média russophone Tut.by ont été témoins de cinq arrestations. Contactée par 20 Minutes au sujet du sort du manifestant, l’ONG n’a pas été en mesure de donner suite.

La répression a continué dimanche soir, après le scrutin, alors que des milliers de Biélorusses étaient descendus dans la rue.

Alexandre Loukachenko a pour sa part été réélu pour un sixième mandat avec 80,23 % des voix, selon les résultats officiels proclamés lundi. Svetlana Tikhanovskaïa a rejeté ce décompte.

7 partages

Leave a Reply