Benjamin Griveaux : il existe d’autres sextapes… dont il redoute la diffusion – Public

Il y a tout juste une semaine, Benjamin Griveaux a annoncé son abandon de la course à la mairie de Paris. L’homme politique de 42 ans qui est Secrétaire d’État auprès du Premier Ministre mais aussi Porte-Parole du Gouvernement, a été contraint de se retirer pour protéger sa famille, suite à la diffusion sur Twitter, de vidéos à caractère sexuel dans lesquelles il apparaît.

Au lendemain de la fuite de ces vidéos compromettantes, Piotr Pavlenski, un activiste russe, a revendiqué ce cyber-attentat en expliquant qu’il voulait « montrer le vrai visage » de Benjamin Griveaux qui selon lui, est un menteur. Car oui, Benjamin Griveaux est marié à l’avocate Julia Minkowski… et c’est une étudiante de 29 ans, Alexandra De Taddeo, qui apparaît dans les fameuses vidéos.

Et surprise : Alexandra De Taddeo qui a été présentée comme « une étudiante bourgeoise sans histoire » est l’actuelle compagne de Piotr Pavlenski. Auraient-ils comploté ensemble pour piéger Benjamin Griveaux ? Alors qu’ils sont déjà présentés comme les nouveaux « amants diaboliques », Piotr Pavlenski vient d’affirmer, dans une interview accordée à CNN, avoir découvert l’existence de ces vidéos en novembre dernier et les avoir volées dans l’ordinateur d’Alexandra De Taddeo.

D’autres sextapes sur le point d’être diffusées ?
Benjamin Griveaux pensait avoir pris ses précautions en utilisant une application qui efface les messages au bout d’une minute. Alexandra De Taddeo elle, affirme avoir conservé les vidéos qui ont d’ailleurs été tournées il y a deux ans « pour se protéger ».

Acculé, Benjamin Griveaux n’a pas nié et s’est empressé d’avouer sa liaison à sa femme Julia Minkowski, qui a décidé de soutenir son époux dans cette affaire qui secoue le pays depuis une semaine. Alors que l’homme politique de 42 ans a annoncé se retirer temporairement du paysage politique pour protéger sa femme et leurs trois enfants, il semblerait que cela soit aussi car il redoute d’être humilié avec la diffusion d’autres vidéos.

Comme le révèle Voici ce vendredi 21 février, d’autres sextapes existeraient : « S’il s’est retiré, c’est par peur d’un effet boule de neige qui aurait encore plus plombé sa candidature. Parce qu’il existe d’autres sextapes, avec d’autres femmes » assure une source interne de la République en Marche. Benjamin Griveaux serait donc effrayé à l’idée que ces autres images compromettantes soient divulguées…

A lire aussi : Alexandra De Taddeo : qui est la jeune femme de 29 ans soupçonné d’avoir piégé Benjamin Griveaux ?

Aliénor de la Fontaine

à lire aussi

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *