Bactérie E.coli: une nouvelle gamme de pizzas de la marque Buitoni mise en cause – BFMTV

Une nouvelle gamme de pizzas de la marque Buitoni, “Four à pierre”, est à son tour mise en cause après l’infection grave d’une petite fille de 7 ans à la bactérie E.coli. L’avocat de la famille annonce qu’une plainte sera déposée.

Le scandale s’épaissit autour des pizzas de la marque Buitoni. Après la gamme “Fraich’up“, visée par une plainte après une contamination par la bactérie E.coli, c’est au tour de la gamme “Four à pierre” d’être pointée du doigt. Un cas de contamination grave chez une enfant vient d’être recensé après la consommation d’une pizza de cette nouvelle gamme. Une plainte va être déposée.

Il y a deux mois, Mila, âgée de 7 ans, se retrouve hospitalisée après avoir mangé une pizza Buitoni de la gamme “Four à pierre”. Douleurs au ventre, nausées et fièvres, sa mère Sonia raconte sur BFMTV que “c’est la première fois qu’on a vu notre fille dépérir. Elle avait le visage blanc, voire jaune”.

Même usine que la gamme “Fraîch’up”

L’avocat de la famille, maître Richard Legrand, annonce qu’une plainte sera déposée pour mise en danger de la vie d’autrui, blessures involontaires et tromperie.

“Il faut que la marque prenne conscience que c’est le moment de réagir et de coopérer. Ce sont des produits de grandes consommations, tout le monde est concerné par cette affaire”, estime-t-il auprès de BFMTV.

La gamme “Four à pierre” est fabriquée dans la même usine que les pizzas “Fraîch’up” à Caudry, dans le Nord, où des images choc des conditions d’hygiène avaient été revelées fin mars. Des inspections y ont pointé “la présence de rongeurs” et le “manque d’entretien et de nettoyage des zones de fabrication, de stockage et de passage”.

Jusqu’à maintenant, seule la gamme “Fraîch’up” a été retirée de la vente par le groupe suisse Nestlé, propriétaire de Buitoni. “Le lien établi par les autorités [entre les contaminations à la bactérie et les pizzas] concerne uniquement les pizzas ‘Fraîch’up'”, explique l’entreprise à BFMTV. “La gamme de pizzas ‘Bella Napoli’ est tout à fait conforme aux critères de qualité et sécurité alimentaire.” Une affirmation confirmée par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF).

55 cas recensés en France

Le parquet de Paris a ouvert une enquête le 22 mars pour “tromperie sur une marchandise, exposition ou vente de produits alimentaires corrompus ou falsifiés et nuisibles pour la santé, mise sur le marché d’un produit préjudiciable à la santé, mise en danger d’autrui, blessures involontaires et homicides involontaires”. Le siège de Nestlé a été perquisitionné le 13 avril dernier.

55 cas de contaminations à la bactérie E.coli en lien avec la consommation de pizzas ont été recensés en France dont, 54 chez les enfants.

Aurore Villmur, Elise Philipps, Coline Chambolle avec Pauline Boutin

Leave a Reply

Discover more from Ultimatepocket

Subscribe now to keep reading and get access to the full archive.

Continue reading