Aveyron : un adolescent de 15 ans parmi les victimes du crash sur le Larzac – Midi Libre

Spread the love

On en sait plus sur les identités des quatre victimes qui ont trouvé la mort dans un dramatique accident d’avion, ce dimanche 16 février, sur le plateau du Larzac, au niveau du lieu-dit des Aussédats, à proximité du viaduc de Millau.

On en sait plus sur les identités des quatre victimes qui ont trouvé la mort dans un dramatique accident d’avion, ce dimanche 16 février, sur le plateau du Larzac, au niveau du lieu-dit des Aussédats, à proximité du viaduc de Millau.

L’adolescent devait passer son brevet aéronautique

Selon des informations confirmées par nos confrères de La Charente Libre, deux Charentais, un pilote âgé d’une cinquantaine d’années, originaire des environs d’Angoulême, et un adolescent âgé de 15 ans, domicilié à Chassors, près de Jarnac, ont trouvé la mort dans ce crash.

L’adolescent était en préparation de son brevet d’initiation aéronautique (BIA). Le trajet, organisé par l’aéro-club d’Angoulême, sur un avion du club, avait pour but de mêler tourisme et formation, dans un cadre exceptionnel : celui du vol tout proche du viaduc de Millau. Un second pilote, membre du club, et son père, résidaient en Vendée et en région parisienne.

Les vents violents en cause ?

On ne connaît pas encore les circonstances précises de cette catastrophe. Le procureur de la République s’est rendu sur les lieux pour superviser une enquête conduite par la police nationale. Ce qui est certain, c’est que le causse du Larzac était soumis à des vents violents, ce dimanche matin. Des conditions météo qui pourraient être à l’origine de ce dramatique accident.

Face à ces événements météorologiques, l’enquête devra également déterminer si le pilote avait envisagé de poser son appareil sur l’aérodrome de Millau-Larzac tout proche. Le point d’impact n’étant distant que d’une dizaine de kilomètres seulement.

L'avion qui s'est écrasé ce dimanche 16 février sur le Larzac était un monomoteur de type Piper PA-28 181.
L’avion qui s’est écrasé ce dimanche 16 février sur le Larzac était un monomoteur de type Piper PA-28 181. – FLICKR – Alan Wilson

L’avion était un Piper PA28

L’avion qui s’est écrasé ce dimanche 16 février sur le Larzac était un monomoteur de type Piper PA-28 181 qui appartenait à l’aéroclub d’Angoulême. Ces appareils légers et non préssurisés sont produits depuis les années 60 par la compagnie américaine Piper Aircraft. Ils figurent sur la quatrième marche des avions les plus vendus au monde.

Le modèle qui s’est écrasé ce dimanche était un PA-28-181 Archer II, très proche de celui en photo ci-dessus. Il pouvait embarquer quatre passagers maximum et l’accès à bord se faisait par une unique porte latérale à droite du fuselage et s’ouvrant vers l’avant. 

Leave a Reply