Alors que les néo-banques font pression sur les établissements bancaires traditionnels, Boursorama Banque répond avec brio. La banque en ligne du groupe Société Générale vient d’annoncer avoir franchi le seuil des 2 millions de clients – ce qu’aucune autre banque sur internet n’est parvenue à faire pour le moment.

+1 million de clients en 2 ans

Le succès est d’autant plus retentissant que la banque a atteint cet objectif avec un an d’avance sur son calendrier. Ces dernières années, la croissance du nombre de clients du groupe a été exponentielle, passant de 500 000 clients en 2013 à 1 million de clients en 2017, puis 2 millions aujourd’hui.

Avec une offre qui s’est étoffée pour répondre à une clientèle plus large, la banque en ligne souhaite aller encore plus loin. Benoit Grisoni, le directeur général du groupe est confiant sur les années à venir : « Avec une telle dynamique de conquête, Boursorama poursuit avec optimisme son nouvel objectif de croissance de 3 millions de clients en 2021 ».

Évolution du nombre de clients Boursorama

© Boursorama

Une concurrence accrue bénéfique pour tous

Boursorama Banque voit l’intensification de la concurrence comme une opportunité. Le directeur général du groupe explique à nos confrères de RTL que « l’arrivée de nouveaux acteurs qui se digitalisent à travers des offres, ça crédibilise le secteur, ça le fait grandir, et ça le rend, pour les Français, plus accessible ».

La banque en ligne a voulu toutefois aller au delà du modèle classique que l’on retrouve aussi chez Hello bank! (avis Hello bank), BforBank (avis BforBank) ou encore Monabanq (avis Monabanq) pour rivaliser directement avec les fintech N26 ou Revolut. Pour cela, elle a introduit au mois de juin dernier une carte baptisée « Ultim » à destination d’un public de voyageurs. Depuis, elle a conquis 125 000 clients avec cette offre.

Comme la plupart des établissements sur internet, Boursorama Banque se félicite de ne prélever aucun frais bancaires pour les opérations du quotidien. En moyenne, les clients peuvent ainsi économiser entre 150 et 200 euros par an en migrant d’une banque traditionnelle vers un établissement comme Boursorama Banque. Cette dernière a par ailleurs été élue « banque la moins chère de France » pour la 11ème année consécutive en 2019 – un argument qui pèse évidemment lourd dans la balance.

Dans le communiqué, Benoit Grisoni conclut : « en dépassant ce cap des 2 millions de clients avec un an d’avance, Boursorama démontre l’efficacité et l’attractivité de son modèle. Banque la moins chère depuis 11 ans, Boursorama séduit de plus en plus de Français en leur simplifiant la vie en quelques clics et en leur donnant envie de recommander leur banque ».

Advertisements
Spread the love

Leave a Reply