Avec plus de 237.000 manifestants, la mobilisation anti-pass sanitaire est en hausse – BFMTV

Spread the love

237.000 Français ont défilé dans les rues samedi contre l’extension du pass sanitaire, selon les chiffres du ministère de l’Intérieur. Une mobilisation en hausse par rapport aux 204.000 personnes de la semaine dernière.

Dans plus de 150 villes, de Toulon à Lille, des milliers d’opposants au pass sanitaire et à la vaccination obligatoire des soignants ont manifesté ce samedi pour le quatrième week-end consécutif.

Au total, 237.000 personnes se sont rassemblées à travers la France, dont 17.000 à Paris, soit la plus forte mobilisation jusqu’à présent, selon les chiffres du ministère de l’Intérieur. C’est 33.000 de plus que le 31 juillet, où au moins 204.000 personnes s’étaient rassemblées dont 14.000 à Paris, d’après l’Intérieur.

Peu d’incidents ont été constatés, avec seulement 35 interpellations et sept blessés légers parmi les forces de l’ordre, sur un total de 198 actions. A 20 heures, huit personnes avaient été placées en garde à vue à Paris, dont un mineur, selon le parquet.

C’est une foule très hétérogène qui a défilé: des anti comme des pro-vaccins, des gilets jaunes, des adeptes de la mouvance complotiste, des sympathisants d’extrême droite et d’extrême gauche mais aussi différentes professions comme des pompiers et des soignants étaient présents. Certains battaient le pavé avec leurs enfants et, parfois, pour la toute première fois.

L’affluence était particulièrement forte dans les rassemblements organisés dans le Sud-Est, où au moins 47.000 personnes, selon la police, ont défilé. Ils étaient 19.000 à Toulon, près de 10.000 à Nice, 8000 à Montpellier, au moins 6000 à Marseille, selon les premiers chiffres de la police et des préfectures.

Des slogans anti-Macron

A Paris, des slogans hostiles au président ont notamment résonné dans un cortège comme “Macron, ton pass, on n’en veut pas”, “Macron, ta gueule, on n’en veut plus”.

“Le problème avec le pass sanitaire, c’est qu’on nous force la main”, a dit à l’AFP Alexandre Fourez, 34 ans, qui a déjà eu le Covid. Cet employé dans le marketing a “vraiment du mal à croire que son application va être provisoire”.

Un autre rassemblement à l’appel de Florian Philippot, ancien numéro 2 du FN (devenu RN) et président des Patriotes, qui a appelé à “dégager intégralement” le gouvernement, a rassemblé 11.000 manifestants selon le ministère de l’Intérieur.

Validée par le Conseil constitutionnel, l’extension du pass sanitaire entrera en vigueur lundi. Les Français devront présenter un certificat de vaccination, un test PCR négatif ou un certificat de rétablissement pour entrer dans certains lieux publics, comme les cafés et restaurants, et pour monter à bord d’un avion ou d’un train.

Emilie Roussey avec AFP

Leave a Reply