Avec le Rafale F4, les Emirats s’offrent à prix d’or des chasseurs « connectés » – Les Échos

Publié le 4 déc. 2021 à 11:30Mis à jour le 4 déc. 2021 à 11:32

Le « top du top ». Les Emirats arabes unis n’ont pas lésiné avec Dassault, en s’offrant pour 14 milliards d’euros 80 exemplaires du Rafale dernier cri, encore en phase de test. Même les pilotes de chasse français n’en disposent pas encore – ils ne l’auront qu’à partir de 2025, deux années seulement avant les premières livraisons dans le Golfe.

« Ce standard F4 est un saut technologique, un saut industriel et un saut stratégique » pour Dassault, Safran, Thales, MBDA et leur aéropage de sous-traitants, clamait en 2019 la ministre des Armées Florence Parly, lors du lancement de cette nouvelle phase de développement qui devait coûter 1,9 milliard d’euros . Une somme susceptible d’être abaissé, puisqu’une partie des coûts de développement pourrait être financée par le client émirati.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *