Avec Gal Gadot / Wonder Woman, Netflix rêve (encore) de démarrer une franchise

Spread the love

On en viendrait presque à penser que Netflix devient un studio comme les autres. La plateforme de streaming a fait parler d’elle cette semaine pour ce qui ressemble à un très gros coup dans la chasse aux stars que se livrent les principaux acteurs d’Hollywood. En effet, Netflix a mis la main sur Gal Gadot, l’actrice israélienne qui a explosé aux yeux du grand public avec son rôle de Wonder Woman, une des seules satisfactions du DC Extended Universe (DCEU) (même si ce bilan est sans doute à nuancer après Wonder Woman 1984).

Que vient donc faire Gal Gadot ici ? Le projet qu’elle va porter sur Netflix est celui d’un blockbuster typiquement hollywoodien. Un thriller mêlant action et espionnage international, qui ne sera pas sans nous faire penser à Mission Impossible ou même James Bond. Après Tom Cruise et Daniel Craig, découvrez Gal Gadot. Voici peu ou prou ce qui semble nous attendre.

Gal Gadot pour un très gros budget

Pour ce projet actuellement nommé Hearts of Stone, le budget officiel n’est pas encore connu. Mais si vous en doutiez, il faudra sans doute s’amuser à compter les zéros. Selon le très sérieux Deadline, Gal Gadot aurait ainsi un salaire à huit chiffres. Il faut dire qu’elle va aussi incarner Cléopâtre dans un biopic et va jouer avec Dwayne Johnson et Ryan Reynolds dans un autre projet. Bref, on parle ici d’une actrice très demandée et hautement bankable. De quoi justifier ce qui serait, selon Forward, le film le plus cher de Netflix à l’heure actuelle.

On a quand même envie de mettre un très gros bémol à cette histoire. L’ambition affichée de Netflix semble être de lancer une véritable franchise autour de Gal Gadot et du personnage qu’elle va incarner (Coucou James Bond, Ethan Hunt et consorts…). Si on peut se réjouir de voir une femme incarner ce type de franchise pour y apporter un peu de diversité, pas sûr que Netflix soit la plateforme la plus adaptée pour cela.

Pourquoi ce pessimisme ? Netflix cherche depuis des mois son “Saint Graal” des franchises et on commencerait presque à devoir compter les cadavres des programmes sacrifiés sur l’autel de cette ambition. Du finalement très basique Tyler Rake avec Chris Hemsworth au beaucoup trop limité Enola Holmes, en passant par le déplorable 6 Underground avec Ryan Reynolds, la liste des regrets est déjà longue. Même Old Guard avec Charlize Theron n’était pas à la hauteur de ses ambitions. Si on peut espérer que Gal Gadot parvient à rompre la “malédiction”, les probabilités ne semblent pas forcément jouer en sa faveur.

Leave a Reply