AutoX débarque sur le marché des taxis autonomes

Spread the love
AutoX débarque sur le marché des taxis autonomes

Une entreprise qui semble être sortie de nulle part en 2018 et qui est depuis lors en tête du peloton des services autonomes est sur le point d’accaparer son marché intérieur, la ville de Shanghai, stratégique sur le plan mondial. Depuis avril, AutoX a testé son service de taxis autonomes, et le lancement de ce service va maintenant consolider son avance.

AutoX a récemment fait parler d’elle en Californie, comme de la troisième entreprise à avoir obtenu un permis pour tester ses voitures sans conducteur. Dans le même temps, en Chine, l’entreprise, dirigée par un ancien professeur de Princeton, a commencé à établir des partenariats stratégiques, notamment avec Alibaba. Le programme pilote de taxis autonomes d’AutoX a permis aux utilisateurs de héler les taxis avec l’outil cartographique d’Alibaba, AutoNavi.

Le service de covoiturage RoboTaxi est désormais ouvert au public pour la première fois, et le partenariat AutoNavi sera reconduit. En outre, AutoX a conclu un partenariat stratégique avec une importante société d’exploitation de flottes de taxis appelée Letzgo, ce qui illustre une propension avisée à l’expansion des opérations par le biais d’alliances. Ce partenariat permettra à AutoX RoboTaxis d’être commandé par l’intermédiaire de l’application pour smartphone de Letzgo, en plus de l’application AutoNavi d’Alibaba, dans les prochaines semaines.

publicité

Ascension à l’international

D’emblée, Letzgo peut sembler être un partenaire particulier. L’entreprise possède une flotte de 16 000 taxis. Mais les services de covoiturage sont en plein essor. N’ayant pas la capacité de développer ses propres véhicules autopilotés, Letzgo fait équipe avec AutoX et s’engage à redéployer le personnel afin qu’il soit formé à faire fonctionner RoboTaxis. Il est cependant difficile de croire que le modèle à long terme laissera de la place à une main-d’œuvre humaine aussi conséquente.

L’attrait des taxis autonomes est d’autant plus grand que la pandémie fait rage dans le monde. AutoX affirme avoir pris des mesures spéciales, notamment un système de reconnaissance vocale en lieu et place des écrans tactiles.

AutoX teste actuellement ses véhicules à Shenzhen, Wuhan, Wuhu et dans plusieurs autres villes du monde.

Source : ZDNet.com

Leave a Reply