Aucune contamination locale en Chine, état d’urgence sanitaire en France…Le point sur le coronavirus – Paris Match

Spread the love

Voici les derniers développements liés à l’épidémie du nouveau coronavirus dans le monde et en France. 

La situation en France

La France est soumise à un confinement historique pour faire la “guerre” au coronavirus, et le Parlement doit voter jeudi et vendredi “l’état d’urgence sanitaire” alors que le nombre de malades augmente de façon exponentielle. Face à une “crise sans précédent”, dans un pays quasiment à l’arrêt, le gouvernement a autorisé mercredi l’instauration d’un “état d’urgence sanitaire”, accompagné de mesures d’urgence pour soutenir l’économie. Il sera déclaré par décret après l’adoption du projet de loi. L’Assemblée nationale et le Sénat seront informés “sans délai” des mesures prises pendant cette période.

A lire :Coronavirus : le gouvernement reconnait des “difficultés logistiques” et dénonce les vols de masques

Le coronavirus se propage de plus en plus rapidement et le bilan des victimes s’est alourdi mercredi, au deuxième jour du confinement ordonné par le gouvernement, avec un risque de saturation de services d’urgence. Les hôpitaux accueillent désormais 3.626 patients dont 931 sont en réanimation. Parmi ces cas les plus graves, la moitié sont âgés de “moins de 60 ans”, a insisté le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon en annonçant un total de 264 décès (89 supplémentaires en 24 h).

La Chine ne compte plus aucune contamination locale

C’est un cap symbolique: la Chine a annoncé jeudi zéro nouvelle contamination d’origine locale par le coronavirus. Mais le pays-épicentre de l’épidémie redoute désormais les cas importés et a lancé une campagne tous azimuts d’aide internationale. Car le Covid-19 fait toujours rage à l’étranger, notamment en Europe occidentale, où des pays comme l’Italie, la France ou l’Espagne ont décrété des mesures de confinement pour endiguer la propagation de la maladie.

A lire :Coronavirus : attention aux Fake News

Signe d’une inversion de tendance: davantage de personnes sont désormais mortes en dehors de Chine que dans le pays asiatique — où le nouveau coronavirus est apparu en décembre à Wuhan (centre). Et jeudi, pour la première fois depuis le début de l’épidémie, le ministère chinois de la Santé a annoncé zéro nouvelle contamination d’origine locale. Par ailleurs, seuls huit nouveaux décès ont été enregistrés au cours des dernières 24 heures, portant le bilan national à 3.245. Mais la Chine fait désormais face à un nouveau danger: les cas importés, dont 34 supplémentaires ont été rapportés jeudi. Ce nombre de personnes contaminées venant de l’étranger est même un record journalier. Il s’agit le plus souvent de Chinois rentrant de pays particulièrement touchés par le Covid-19.

La BCE dégaine un plan colossal

Un plan d'”urgence” colossal de 750 milliards d’euros dévoilé par la BCE mercredi pour tenter de contenir les répercussions sur l’économie de la pandémie de coronavirus a inversé la tendance et déclenché un rebond soudain des cours. Un “programme de rachat d’urgence face à la pandémie” via des rachats de dette publique et privée pour 750 milliards d’euros devrait être appliqué d’ici à la fin de l’année, a précisé la BCE.

Les analystes prévoient cependant que les prix du brut vont rester bas pour une longue période, vu les graves perturbations de l’activité. “La poursuite du confinement et la paralysie des principales économies mondiales en réponse au Covid-19 continue d’avoir un effet très dur sur la demande de pétrole”, note un analyste d’AxiCorp, Stephen Innes.

Le bilan dans le monde

Partie de Chine en décembre, la maladie Covid-19 a déjà tué plus de 8.700 personnes à travers le monde et plus de 209.500 cas ont été recensés dans 150 pays et territoires. Ce qui a incité plusieurs pays encore réticents à prendre des mesures draconiennes voire de confinement. Plus d’un demi-milliard de personnes appelées à rester chez elles dans le monde. La pandémie a en effet encore accéléré sa progression en Europe, avec 107 nouveaux décès en Espagne en un jour et 89 en France. Mais c’est en Italie, désormais en toute première ligne, que la planète guette le “pic” de l’épidémie pour savoir à quoi s’attendre dans chaque pays. Et il ne semble pas encore atteint: une semaine après le début du confinement généralisé, la péninsule a enregistré 475 décès en 24 heures, le plus grave bilan quotidien dans un seul pays, dépassant même les données chinoises au plus fort de la maladie à Wuhan, son premier épicentre.

La barre des 10.000 cas de malades du nouveau coronavirus a été dépassée en Allemagne, avec 10.999 personnes infectées et 20 décès au total, a annoncé jeudi l’Institut Robert Koch. Quelque 2.801 nouveaux cas ont été recensés ces dernières 24 heures par cet Institut, chargé de la veille épidémiologique. La région de Rhénanie du Nord-Westphalie est la plus touchée, avec 3.033 cas.

Mercredi à 18H30 GMT, au moins 8.784 décès ont été recensés dans le monde, la majorité en Europe (4.112) et en Asie (3.384). Le coronavirus a aussi fait un premier mort en Afrique subsaharienne, au Burkina Faso.
Toute reproduction interdite

Leave a Reply