Auchan, Tesco et Instacart dans les pas d’Amazon Go

Spread the love
Auchan, Tesco et Instacart dans les pas d'Amazon Go

Source : Instacart

La technologie “just walk out” développée par Amazon a ouvert la voie à de nouveaux modèles de magasins automatisés. Les magasins physiques s’équipent d’IA et de capteurs intelligents pour suivre les parcours d’achats des clients, et détecter automatiquement les produits déposés dans le panier. Les distributeurs montent des expérimentations autour des supermarchés sans caisse.

Le modèle du magasin sans caisse d’Amazon, déjà déployé aux Etats-Unis, a fait son entrée au Royaume-Uni il y a près de six mois. Le concept du géant américain de l’e-commerce ne passe par inaperçu en France, où certaines enseignes testent déjà des modèles équivalents. Le mois dernier, par exemple, le groupe Auchan a ouvert son premier Auchan Go sur le campus de l’EDHEC à Roubaix, dans le Nord, pour tester l’appétence du public étudiant pour ce genre de technologies.

Chaque personne qui entre dans la petite boutique de 38 m2 doit télécharger au préalable l’application d’Auchan Go dans laquelle sont enregistrés le numéro de téléphone et le moyen de paiement de l’acheteur. Une fois passé le portique, les utilisateurs n’ont plus qu’à faire leurs emplettes, sans avoir besoin de scanner les produits ni de valider un paiement sur une borne.

Le système de reconnaissance des articles et des mouvements Cloudpick automatise le process. A la sortie, les clients reçoivent un ticket de caisse numérique sur leur smartphone. Comme le format Auchan Piéton, Auchan Go est directement connecté à l’hypermarché de proximité qui gère le réapprovisionnement des étals.

publicité

Des caisses aux chariots intelligents

Au Royaume-Uni, où Amazon Go a fait son apparition sous la marque Amazon Fresh, ce modèle sans caisse se développe fort. Le groupe de distribution international Tesco a récemment inauguré son premier Tesco GetGo à Londres, comme le rapporte le Guardian. Le magasin propose les articles identiques à ceux que l’on peut trouver dans les supérettes Tesco Express.

Les clients doivent télécharger l’application Tesco avant de se rendre en magasin. Ils s’enregistrent, sur place, en scannant un QR code généré sur leur téléphone. Une fois les courses terminées, les clients reçoivent la facture sur leur compte Tesco. Pour remplacer le personnel des caisses, des capteurs de poids sont installés sur les étagères, tandis qu’un système d’IA peut suivre les mouvements d’une personne dans le magasin et un dispositif de caméras surveille les produits achetés.

Toutes ces initiatives laissent penser que les clients attendent de plus en plus ce genre de services numériques. Les entreprises misent sur ce segment émergent pour diversifier leurs activités. Outre-Atlantique, par exemple, Instacart, spécialisée dans la livraison de courses alimentaires, vient de s’emparer de la start-up Caper AI pour un montant de 350 millions de dollars. Caper AI conçoit depuis quelques années des chariots et des caisses intelligents, reposant sur la vision par ordinateur et le deep learning.

Cette technologie permet aux clients de placer des articles dans leur chariot de course sans avoir à les scanner ou à les peser, si ce sont des fruits ou des légumes. Les chariots sont équipés d’écrans tactiles qui permettent aux clients de naviguer plus facilement dans les allées des épiceries. En fin de parcours, les caisses intelligentes de Caper utilisent des caméras et un capteurs de poids pour détecter et identifier automatiquement les articles.

Leave a Reply