Advertisements

Au Royaume-Uni, le Labour accepte les élections anticipées – Le Monde

Spread the love

« Notre condition d’exclure une sortie sans accord est désormais remplie », avec le report de la date du Brexit accordé par l’Union européenne, a déclaré le chef du Labour, Jeremy Corbyn.

Le Monde avec AFP Publié aujourd’hui à 12h19, mis à jour à 12h26

Temps de Lecture 1 min.

Jeremy Corbyn à la Chambre des communes, lundi 28 octobre.

Les travaillistes, qui ont déjà refusé trois fois la tenue d’élections anticipées, s’apprêtent à voter en faveur de la demande du premier ministre, Boris Johnson. Le principal parti d’opposition du Royaume-Uni a donné son accord à la tenue d’élections anticipées, mardi 29 octobre, que va tenter d’obtenir dans la journée le chef du gouvernement britannique au Parlement, a annoncé son chef Jeremy Corbyn.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Brexit : le chantage aux élections de Boris Johnson pour sortir de l’impasse

« Notre condition d’exclure une sortie sans accord est désormais remplie », avec le report de la date du Brexit accordé par l’Union européenne, a déclaré M. Corbyn devant les membres haut placés du parti, promettant de lancer « la campagne la plus ambitieuse et la plus radicale pour un véritable changement ». Le Labour, farouchement opposé à une sortie de l’Union européenne sans accord (no deal), souhaitait attendre la confirmation de Bruxelles du report du Brexit au 31 janvier 2020.

Boris Johnson avait besoin du soutien des députés travaillistes, deuxième force politique de la Chambre des communes, pour obtenir des élections anticipées le 12 décembre. Vendredi dernier, il avait à nouveau demandé à Westminster de se prononcer sur cette question, dans l’espoir de rebattre les cartes du Parlement et de sortie de l’impasse sur le Brexit. « Ce Parlement a fait son temps », avait estimé celui qui se présente comme le fer de lance du « Brexit do or die » (coûte que coûte). Mais, sans l’aval des travaillistes, le premier ministre avait encore échoué : sa motion aurait dû convaincre les deux tiers des votants aux Communes (434 voix), elle n’en a recueilli que 299.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Brexit : la manœuvre de Boris Johnson pour obtenir des élections générales avant Noël
Advertisements

Leave a Reply