Au moins 24 cas détectés: que sait-on de la présence du variant indien du Covid-19 en France? – BFMTV

Spread the love

Santé Publique France, dans son dernier point épidémiologique publié jeudi, note une légère augmentation du nombre de cas de variant indien sur le territoire français.

Le variant indien du coronavirus, en partie lié à l’explosion de l’épidémie en Inde, inquiète depuis plusieurs semaines en France. Repéré pour la première fois en octobre 2020 en Inde, ce variant nommé B.1.617 a été classé cette semaine par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) comme “variant préoccupant”, rejoignant dans cette catégorie la plus élevée les variants britannique, sud-africain et brésilien. Mais ses effets en terme de transmission et de dangerosité sont toujours très mal connus.

Dans son dernier bilan épidémiologique et d’analyse des risques liés aux variants publié ce jeudi, Santé Publique France fait état d’une augmentation du nombre de contaminations liées au variant indien depuis une quinzaine de jours en France, mais elle estime toutefois qu’il n’existe pas pour l’instant de diffusion “significative” de ce variant sur le territoire. Elle note désormais entre 4 et 8 épisodes rapportés par semaine.

· 24 épisodes rapportés au total en France

Au total, au 11 mai, “24 épisodes impliquant au moins un cas” de variant indien ont été rapportés en France. “La grande majorité des épisodes déclarés à ce jour est liée à des cas de retour d’un séjour en Inde”, insiste Santé Publique France.

Pour l’agence de santé publique, le variant indien est préoccupant dans le sans où certaines de ses mutations “pourraient être associées à une augmentation de la transmissibilité ou à un échappement immunitaire”.

· Plusieurs cas liés à un retour d’Inde

Sur l’ensemble des 24 épisodes, un lien avec l’Inde a été rapporté pour 22 d’entre eux. Pour 20 épisodes, “un cas index” a pu être identifié et plusieurs de ces cas étaient de retour d’un séjour en Inde. Pour deux d’entre eux, la transmission du virus a eu lieu sur des bateaux avec des membres de l’équipage de nationalité indienne.

Pour huit autres, des cas secondaires ont été rapportés dans l’entourage proche de “cas index” de retour d’Inde. Les mesures d’isolement et de contact tracing ont été mises en œuvre et aucun risque de diffusion majeure en population n’a été identifié à ce stade.

Toutefois, l’identification récente de 2 épisodes sans lien avec l’Inde laisse suspecter que des chaînes de transmission du lignage B.1.617 se soient produites, de façon locale, autour de cas importés d’Inde. À ce jour, aucun élément en faveur d’une diffusion communautaire significative n’a été rapporté en France.

Deux clusters familiaux sans lien rapporté avec l’Inde ont été identifiés: un en Auvergne-Rhône-Alpes et un en Île-de-France. Le premier épisode concerne un cluster familial en Auvergne-Rhône-Alpes impliquant 5 cas positifs dont 3 cas confirmés de B.1.617.2. L’origine de ce cluster, encore en cours d’investigation, pourrait être liée à une contamination en Suisse.

Le deuxième épisode, lui, concerne un cluster familial en Île-de-France qui implique 3 cas positifs de Covid-19, dont un cas confirmé de variant B.1.617.2. Le “cas index” n’a pas voyagé en Inde et il n’a pas été identifié de personne de retour d’Inde dans l’entourage de cette famille à ce stade. Il est cependant possible que la contamination du “cas index” se soit produite sur son lieu de travail, où d’autres cas positifs (d’un variant non identifié) ont été rapportés. Des investigations complémentaires sont en cours.

Caroline Dieudonné et Jeanne Bulant

Leave a Reply