Atos et sept entreprises du Libre remportent le marché interministériel des logiciels libres, en lien avec le CNLL

Spread the love

 

Services publics en département. Photo: Jean-Louis Venet / Wikimedia Commons / CC by-sa

Le CNLL (Conseil national du logiciel libre) et Atos annoncent qu’Atos «remporte un marché public de quatre ans pour assurer le support et la maintenance corrective des 350 logiciels libres (“open source”) utilisés par l’ensemble des ministères français. Il s’agit du plus grand marché de support open source en France.»

publicité

“Accélération de l’adoption des logiciels libres au sein des administrations”

Atos, via son centre d’expertise open source, «travaille main dans la main avec l’écosystème professionnel du logiciel libre et a créé, avec le CNLL, un groupement inédit réunissant un panel de sept éditeurs et sociétés françaises spécialisés (Alterway, Arawa, BlueMind, FactorFX, Maarch, Oslandia, Worteks). Cette collaboration exceptionnelle confirme l’engagement d’Atos dans l’open source et permet à des sociétés expertes dans ce domaine de bénéficier des investissements de l’Etat français.»

Ce contrat a été attribué par la Direction des Finances Publiques sous mandat de la Direction des Achats de l’État (DAE). «Il s’inscrit dans la stratégie gouvernementale de modernisation globale de ses systèmes d’informations et d’accélération de l’adoption des logiciels libres au sein des administrations», indique le CNLL.

Ce groupement «repose sur les travaux du CNLL, visant notamment à optimiser le support des grands parcs open source en France. Son objectif est de permettre:

• Aux clients de bénéficier de l’expertise open source française, disséminée dans de nombreuses structures spécialisées, à travers un guichet unique d’offres;

• Aux experts français (éditeurs et ESN) d’avoir accès aux grands marchés publics;

• Aux solutions open source de bénéficier de contributions grâce à la participation de communautés et d’éditeurs impliqués.»

Une avancée donc par rapport à l’état précédent des grands marchés de support: en novembre 2019, le CNLL avait publié les résultats de sa consultation des entreprises du logiciel libre – sociétés de services, éditeurs ou les deux – sur les grands marchés de support open source (GMOS). Ces marchés avaient alors une image majoritairement négative auprès des entreprises du Libre, «notamment du point de vue de leur efficience pour les clients, de leur capacité à financer les acteurs du développement et de la maintenance de logiciels libres, et de la capacité des acteurs de la filière à participer à ces marchés».

Atos a réalisé en 2020 un chiffre d’affaires de 11,181 milliards d’euros (-3%), dont 2,565 milliards pour le secteur public et défense (+7,5%), dont la marge opérationnelle est de 259 millions (10,1% du CA).

A lire aussi

Le gouvernement va créer une mission logiciels libres et communs numériques – 8 février 2021

OvhCloud et Atos, main dans la main sur le cloud de confiance – 26 janvier 2021

Vitam, logiciel libre d’archivage électronique porté par trois ministères: “Chacun peut participer à l’amélioration” – 6 décembre 2020

Marchés de support open source: une image négative chez les entreprises du logiciel libre – 30 novembre 2019

Alter Way obtient le marché interministériel de support des logiciels libres – 29 juin 2012

Leave a Reply