Arnaque à la carte bancaire : ce hacker a une technique imparable pour piéger les escrocs

Le spoofing ou l’arnaque à la carte bancaire est devenu un véritable fléau depuis ces dernières années. Face à ces escroqueries, le gouvernement peine à répliquer malgré des dispositifs en préparation. Dans un numéro d’Envoyé Spécial diffusé ce jeudi 29 février 2024, un hacker dévoile sa méthode pour piéger les escrocs. 

Arnaque au telephone
Crédits : 123RF

Le spoofing est devenu depuis quelques années une arnaque à la mode depuis ces dernières années. Pour rappel, ces escroqueries reposent en grande partie sur l’ingénierie sociale. Le mode opératoire est simple, mais efficace : après avoir obtenu les coordonnées téléphoniques de la victime (soit via des fuites des données ou des campagnes de phishing), les escrocs passent un coup de fil et se font passer pour un conseiller bancaire.

L’idée étant évidemment d’obtenir accès à vos comptes ou bien à vos coordonnées bancaires. En France, le spoofing a fait pas moins de 18 millions de victimes en 2022, pour un préjudice estimé à 340 millions d’euros. Un fléau que le gouvernement a bien du mal à contrecarrer. On sait néanmoins qu’à travers la loi Naegelen, le texte qui interdit le démarchage téléphonique les week-ends et les jours fériés, les autorités ont prévu un dispositif prometteur.

En effet, les opérateurs vont avoir l’obligation d’instaurer un système pour authentifier les appels passés avec des numéros à 10 chiffres. En cas d’irrégularité, la communication pourra être coupée automatiquement. En attendant l’arrivée de cette mesure, les utilisateurs restent encore à la merci du spoofing.

Ce hacker combat chaque jour les auteurs de spoofing

Dans un numéro d’Envoyé Spécial diffusé ce jeudi 29 février 2024 sur France 2, le journaliste Julien Duponchel et ses équipes se sont penchés sur ce phénomène. Durant son reportage, il évoque l’histoire de ce hacker qui a décidé de faire de la lutte contre le spoofing son cheval de bataille.

A 19 ans seulement, ce hacker se considère comme “un militant anti-fraudes”. En plus de faire de la prévention sur les réseaux sociaux, le jeune homme et son collectif s’attaquent frontalement aux escrocs avec une technique simple, bien qu’illégale. Pour résumer, ils placent les malfaiteurs sur écoute grâce à un logiciel qui leur permet de suivre en temp réel un appel entre un arnaqueur et sa victime.

A lire également : Les arnaques au spoofing sont de plus en plus fréquentes, cet outil vous aide à les déjouer

Sa technique ? La mise sur écoute

On va être dans les coulisses, ils ne seront au courant de rien et la victime non plus. Et au moment fatidique, avant que la victime n’autorise un paiement, on peut raccrocher et appeler la victime”, détaille-t-il. Devant nos confrères de France 2, il joint les actes aux paroles en se livrant à une petite démonstration.

Après avoir stoppé une conversation entre une dame et un escroc, le journaliste prend le relais et entame la discussion avec la victime. Résultat, les agissements du hacker ont permis à la cible d’éviter de perdre pas moins de 12 850 euros ! Si sa technique reste parfaitement hors-la-loi, elle porte ses fruits d’une manière redoutable. Peut-on envisager une démocratisation de cette méthode ? Envoyé Spécial rappelle que les mises sur écoute sont légales, à partir du moment où elles ont été ordonnées par un juge assermenté dans le cadre d’une enquête judiciaire.

Source : Femme Actuelle

Leave a Reply

Discover more from Ultimatepocket

Subscribe now to keep reading and get access to the full archive.

Continue reading