Arm renforce l’écosystème autour de ses plateformes Neoverse

Spread the love
Arm renforce l'écosystème autour de ses plateformes Neoverse

Quelques mois après avoir présenté les plateformes Neoverse N2 et V1, Arm met en avant leurs performances et leurs fonctionnalités. Le concepteur de puces vante également la liste croissante de processeurs utilisant la famille de produits Neoverse pour apporter un traitement spécialisé au cloud, au HPC et ailleurs.

La prochaine génération de processeurs de réseau de la famille Octeon de Marvell sera basée sur Neoverse N2, proposant des performances trois fois supérieures à celles de la génération précédente. L’échantillonnage commencera à la fin de l’année 2021.

Une bonne nouvelle pour l’écosystème gravitant autour des offres d’Arm. Pour rappel, Tencent est en train d’adopter la technologie Neoverse pour les applications cloud, tandis qu’Alibaba Cloud a testé les prochaines instances Alibaba Cloud ECS Arm, montrant une amélioration de 50 % des performances du JDK DragonWell sur Neoverse N1. De son côté, Oracle adopte les processeurs Ampere Altra, avec jusqu’à 160 cœurs Neoverse N1, pour Oracle Cloud Infrastructure et Graviton2 d’Amazon Web Services (AWS), basé sur Arm, étend l’empreinte d’Arm dans le cloud.

publicité

Deux nouvelles plateformes

Lorsqu’Amazon a lancé Graviton 2, « ce qui a surpris, ce n’est pas seulement le fait qu’Arm pouvait fabriquer un cœur convaincant », explique Chris Bergey, l’un des responsables d’Arm interrogé par ZDNet, mais aussi « le fait qu’AWS puisse mettre 64 de ces cœurs et obtenir des performances constantes sur des charges de travail en scale-out ». Cette performance constante, ajoute-t-il, est en grande partie attribuable à l’interconnexion maillée CMN-600 d’Arm.

Arm présente maintenant le CMN-700, un élément clé pour la construction de SoCs plus performants basés sur Neoverse V1 et Neoverse N2. En attendant, le Neoverse V1, comme annoncé précédemment, propose une augmentation de 50 % par rapport au Neoverse N1 et une amélioration de quatre fois pour les charges de travail de machine learning. Le Neoverse V1 est la microarchitecture la plus large jamais produite par Arm, destinée au HPC et au calcul exascale.

La plateforme Neoverse N2, quant à elle, est la première basée sur l’architecture Armv9. Elle propose des performances monofilaires supérieures de 40 % à celles de la N1, tout en conservant le même niveau d’efficacité en termes de puissance et de surface que la N1. Pour le calcul à haut débit, comme dans les nuages hyperscale, il propose une amélioration de 1,3 fois sur NGINX par rapport à N1. Pour les cas d’utilisation avec des contraintes de puissance et d’espace, tels que les cas d’utilisation de la périphérie et de la 5G, il propose un traitement des paquets DPDK 1,2 fois plus rapide que N1.

Source : ZDNet.com

Leave a Reply