Posted on
Spread the love
Un véhicule de la gendarmerie (illustration). — ALLILI MOURAD/SIPA

Il aura fallu six ans aux enquêteurs pour faire cette découverte. Les ossements retrouvés en début de semaine à Fromy (Ardennes) sont ceux d’Anaïs Guillaume, ex-petite amie de Philippe Gillet, qui a été condamné en avril pour son meurtre.

La victime avait 21 ans

« D’après les résultats des tests ADN pratiqués, les enquêteurs sont sûrs quasiment à 100 % qu’il s’agit bien des restes de ma fille », a déclaré vendredi Fabrice Guillaume, père de la victime disparue à 21 ans en 2013 et dont le corps n’avait jusqu’à présent jamais été retrouvé. « Des analyses complémentaires vont encore être menées pour que l’on soit totalement sûr mais les ossements sont bien ceux d’Anaïs Guillaume », a confirmé une source proche de l’enquête.

Le squelette découvert sous du fumier

Le parquet de Charleville-Mézières avait annoncé mardi qu’un « ensemble d’ossements évoquant les éléments d’un squelette humain » avaient été découverts sur un terrain appartenant à Philippe Gillet. Selon une source proche de l’enquête, c’est tout un squelette humain qui avait été retrouvé sous du fumier. Les prélèvements effectués sur la dentition n’ayant pu être exploités, un test ADN a été pratiqué sur les restes de la victime, a-t-on précisé.

Philippe Gillet, exploitant agricole de 46 ans, avait été condamné en avril en première instance à 22 ans de réclusion criminelle pour le meurtre de son ex-petite amie et acquitté de celui de son épouse, mais le parquet général avait fait appel. Les fouilles réalisées au cours de l’instruction judiciaire n’avaient jamais permis de retrouver de corps.

1 partage
Advertisements

Leave a Reply