Après la Martinique et La Réunion, un nouveau confinement est-il envisageable en métropole? – BFMTV

Spread the love

Les deux territoires d’outre-mer s’apprêtent à reconfiner face à la hausse des contaminations au Covid-19. En métropole, cette option n’est pas envisagée à ce stade par l’exécutif.

La Réunion et la Martinique s’apprêtent à reconfiner face à la dégradation de la situation sanitaire et la forte poussée du virus. En métropole, les indicateurs épidémiques ne s’améliorent plus depuis plusieurs jours, et la barre des 1000 malades hospitalisés en réanimation a été de nouveau franchie ce jeudi. Pour autant, pourrait-il y avoir un nouveau confinement de l’Hexagone?

Ici et là, de nouvelles mesures de restriction sont prises, telles que le retour du masque en extérieur dans de nombreux départements. Mais à ce stade, le gouvernement n’envisage pas de reconfiner la métropole, selon des sources au sein de l’exécutif à BFMTV, alors qu’une large partie de la population est en vacances et que les membres du gouvernement s’apprêtent à lui emboîter le pas pour la trêve estivale.

Incidence moindre en métropole

À l’heure actuelle, les dispositions ne permettent pas de confiner plus de 10% de la population, ce qui correspond environ à la population des Antilles. Ainsi, le reste des départements français ne devraient pas être pour l’heure concernés par une telle mesure de freinage.

Plusieurs indicateurs vont en ce sens, à l’instar des taux d’incidence qui ne sont pas les mêmes en métropole et outre-mer. En Martinique, il est à plus de 900 cas pour 100.000 habitants sur les 7 derniers jours, et à 995 mercredi. Ce jeudi, il était à 207 en métropole.

Concernant la tension hospitalière, l’exécutif fait valoir que les transferts de patients sont plus aisés en métropole qu’ils ne le sont aux Antilles, si la situation venait à se tendre dans les hôpitaux en Martinique par exemple.

Couvre-feux

Autre indicateur, la couverture vaccinale est beaucoup plus faible aux Antilles qu’en métropole: si au niveau global un Français sur deux est désormais pleinement vacciné, à peine 15% des Martiniquais sont entièrement vaccinés.

Sur le même sujet

Si la métropole ne devrait pas être reconfinée prochainement, des mesures de restriction telles que des couvre-feux pourraient toutefois être prises territorialement par les préfets si la situation s’aggravait localement. Un ultime recours, dans une période estivale où les déplacements sont nombreux et les restrictions plus compliquées à mettre en oeuvre.

Anne Saurat-Dubois avec Clarisse Martin

Leave a Reply