Après la commande vocale, Carrefour lance sa marketplace alimentaire

Spread the love
Après la commande vocale, Carrefour lance sa marketplace alimentaire

Consécutivement à l’annonce, la semaine dernière, d’un partenariat avec l’assistant vocal de Google pour faire les courses, Carrefour lance sa marketplace alimentaire pour poursuivre son développement dans le e-commerce. Plus d’une centaine de marchands et jusqu’à 100 000 références seront proposés d’ici fin 2020 sur le site Carrefour.fr, annonce l’enseigne.

Ces produits viendront compléter « l’offre de produits du quotidien », favorisant ainsi une « offre complémentaire tout en permettant à des vendeurs partenaires de proposer leur catalogue sur son site » précise Carrefour dans un communiqué. Les catégories de produits concernées concerneront l’épicerie, les boissons, l’hygiène/beauté, l’animalerie et la puériculture. Lancée début juin, l’activité Marketplace permet de « renforcer l’offre du site Carrefour.fr en proposant des produits complémentaires avec des aspérités commerciales qui correspondent à des tendances observées auprès de ses clients e- commerce : bio, naturels, santé, épicerie fine, régional/local, produits du monde, offres ‘sans’ (sans gluten, sans sel, etc.) » déclare le groupe.

publicité

« Pour répondre aux aspirations des consommateurs, tout l’écosystème Carrefour se transforme depuis deux ans pour agir en faveur de la transition alimentaire et garantir à tous nos clients les solutions digitales qui simplifient le quotidien des Français. Avec cette marketplace alimentaire, la première à proposer une offre aussi ambitieuse, notre objectif est de devenir le site e-commerce de référence pour nos clients. Cela marque une nouvelle étape dans la transformation de nos solutions omnicanales » explique Elodie Perthuisot, directrice e-commerce et marketing Carrefour France.

« L’application du modèle de marketplace dans le secteur de l’alimentaire est une innovation dans une période où les consommateurs ont recours à des services innovants pour faire face à leurs nouveaux défis et besoin » ajoute Philippe Corrot, fondateur et président de Mirakl.

Le e-commerce alimentaire a bénéficié de la situation sanitaire en France et de la période de confinement inédite, poussant les consommateurs à privilégier les achats à distance et le drive. Les ventes en ligne ont dépassé les dix points de part de marché sur la grande consommation, et chez Carrefour, la croissance du e-commerce alimentaire a atteint 45% au cours du premier trimestre. Pour soutenir la forte demande, le groupe a réalisé des ajustements de offres online, mettant notamment en place des queues virtuelles sur son site.

Leave a Reply