Apprenez à reconnaître les fausses informations grâce à ce simulateur

Si l’on demande aux internautes s’ils se laissent tromper par les fausses nouvelles, il y a fort à parier qu’ils répondront que non. Pourtant, les possibilités de manipulation sont nombreuses en ligne et leurs effets démultipliés. Les intoxs et les fake news peuvent venir de partout, et même parfois de gouvernements démocratiquement élus. Pour éviter de tomber dans le panneau, il convient donc de se montrer extrêmement vigilant.

« L’impact des fausses nouvelles pourrait être radicalement réduit »

Des chercheurs de l’Université de New York ont justement conçu Fakey, un jeu disponible gratuitement. Il simule un fil d’actualité des réseaux sociaux et éduque les participants à repérer certains signaux disponibles sur une publication. Chaque joueur peut donc partager, aimer, ou vérifier une série d’articles.

Disponible depuis maintenant 19 mois, cet outil a déjà reçu de nombreuses visites. Dans leurs observations, les scientifiques ont justement constaté plus les gameurs interagissaient avec Fakey, plus leur reconnaissance des contenus crédibles était importante. Ils étaient aussi mieux à même de repérer les publications douteuses.

Fort de cette réussite, ils suggèrent aux grands réseaux sociaux de proposer des exercices éducatifs pour leurs utilisateurs. Ils pourraient aussi être inclus dans les cours d’éducation aux médias que reçoivent les enfants en milieu scolaire.

Nicholas Micallef, un des auteurs, ajoute: « L’impact de la désinformation pourrait être considérablement réduit si les gens disposaient d’outils pour les aider à reconnaître et ignorer ce contenu ». Il poursuit : « Les principes et mécanismes utilisés par Fakey peuvent éclairer la conception de la fonctionnalité des plateformes d’une manière qui permet aux gens de faire la distinction entre le contenu crédible et faux dans leurs fils d’actualités et d’améliorer leur littératie numérique. »

Pour rappel, d’autres jeux sont également disponibles sur ce sujet. C’est le cas de « Go viral ! », initié par l’Université de Cambridge. Disponible en Français, ce titre nous place dans la peau d’un diffuseur de fausses informations qui cherche à populariser sa fake news sur les réseaux sociaux.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *