Apple Silicon : doit-on s’attendre à des Mac moins chers ?

Spread the love
Apple Silicon : doit-on s'attendre à des Mac moins chers ?

Nous ne savons pas grand chose sur les Mac qui seront équipés par le silicium d’Apple. Malgré tout, une question préoccupe beaucoup : ce changement conduira-t-il à des Mac moins chers ?

La question est plutôt logique et mérite d’être posée. Après tout, une puce Apple Silicon Arm comme l’A12X sera certainement moins chère qu’une puce venant d’Intel, non ?

Mais réfléchissons un petit peu et revenons sur les stratégies d’Apple, qui n’a jamais été synonyme de bon marché.

publicité

Apple n’est pas bon marché

Dans l’univers Apple, ce qu’on appelle des “produits bon marché”, ce sont l’iPad et l’iPhone SE. Mais avec des prix commençant à 389 et 489 euros, respectivement, ils ne s’adressent pas à toutes les bourses pour autant.

Il est facile de trouver des ordinateurs portables moins chers que les Macbook. C’est pourquoi il est très peu probable qu’Apple utilise cette modification pour commencer une course au prix le plus bas. Et après tout, qui est son principal concurrent ? Lui-même ? Cette stratégie n’aurait pas vraiment de sens.

Lors de la WWDC 2020, Apple a présenté un Mac équipé d’une puce A12X. Il s’agit d’une puce qui a deux ans, provenant d’un iPad Pro 2018.

Des puces performantes au prix inconnu

Ce qui m’amène au deuxième point : l’iPad Pro n’est pas un appareil accessible à tous. L’iPad Pro, dont le prix commence à 899 euros et va jusqu’à 1 839 euros, est même loin d’être “bon marché”.

En fait, le Mac le moins cher est le Mac mini, qui débute à 929 euros, soit quasiment le prix du premier iPad Pro.

Il faut également garder à l’esprit que ce que nous avons vu jusqu’à présent de la part d’Apple sont des puces qui ont été modernisées pour être utilisées dans les Mac, et que les puces finales seront probablement optimisées spécifiquement pour les flux de travail des Mac.

Un prix égal ?

Enfin, nous ne savons pas combien coûtent réellement les puces qu’Apple utilise dans les iPad et les iPhone. Comme moi, vous avez probablement déjà vu des calculs faits à la main et à l’envers à partir de démontages, mais vu ce dont les processeurs de la série A sont capables, ils ne sont probablement pas bon marché. Et puis il y a tout le travail de recherche et développement, à la fois sur les puces elles-mêmes, mais aussi sur la préparation de macOS pour la prise en charge de l’infrastructure Arm.

Donc non, la mauvaise nouvelle est que les Mac équipé de Apple Silicon ne seront probablement pas moins chers. La bonne nouvelle, en revanche, c’est que je doute qu’ils soient plus chers. Apple a très probablement planifié la transition de sorte à pouvoir proposer les avantages d’un passage à Arm sans l’inconvénient d’un coût supplémentaire.

Il est peu probable également qu’il y ait une liquidation totale sur les Mac Intel. Les stocks d’Apple ne sont pas si importants, il y a donc peu de chances que la firme à la pomme se retrouve avec des entrepôts remplis de Mac équipés de processeurs Intel dont personne ne veut.

Source : ZDNet.com

Leave a Reply