Une association autrichienne (NOYB) aurait attaqué en justice Apple et sept autres multinationales techs pour violation du RGPD. Au banc des accusés, on retrouve ainsi Amazon, Netflix, Spotify, ou encore YouTube.Max Schrems, le fondateur de l’entité et avocat des droits de l’homme (très actif), a déclaré avoir testé la conformité de chaque société avec le règlement européen en se livrant à un petit cas pratique. Il aurait ainsi demandé les données personnelles de dix utilisateurs et en aurait conclu : « aucun service n’est totalement conforme ».

Il explique ainsi : « de nombreux services mettent en place des systèmes automatisés pour répondre aux demandes d’accès, mais souvent, ils ne fournissent même pas les données auxquelles chaque utilisateur a un droit d’accès. Cette situation conduit à des violations structurelles des droits des utilisateurs, car ces systèmes sont conçus pour retenir les informations pertinentes ».

Même Apple -qui a pourtant communiqué sur ses CGV exemplaires- n’aurait trouvé grâce à ses yeux. Pour la défense de Cupertino, on peut aussi souligner que le détail de son test n’a pas été communiqué.

Source

Let a comment