Afin de proposer une navigation toujours plus sécurisée et ainsi empêcher les utilisateurs Safari, Chrome et Firefox de visiter des sites potentiellement dangereux, Google présentait il y a une dizaine d’années son programme Safe Browsing. Si en plus Chrome, Safari et Firefox ont opté pour ce programme, d’autres développeurs comme ceux de Snapchat ont jugé utile d’utiliser ce service.

Problème, ce week-end plusieurs utilisateurs suspectent Apple de partager des données avec Tencent, l’une des plus importantes entreprises chinoises qui représente le T dans BATX. D’après les premières informations, sous iOS 13 le navigateur Safari enverrait des informations à Tencent Safe Browsing en plus du programme développé par Google.

Tencent Safe Browsing existe sur iPhone depuis 2017

La firme de Cupertino prend la décision d’intégrer le service Tencent Safe Browsing après la WWDC 2017, à l’époque, Apple affirme que cette intégration se s’adresse qu’aux utilisateurs chinois, en Chine. Aujourd’hui, c’est tout autre chose. En effet, il serait fort probable que ce dispositif soit déployé sur plusieurs appareils hors des frontières chinoises. Il est encore trop tôt pour porter de véritables accusations, cependant plusieurs informations concordent pour aller dans ce sens. Par exemple, les CGU d’Apple catégorisent cette décision dans la clause de non-responsabilité des États-Unis.

Désormais, les propriétaires d’iPhone s’inquiètent sur la potentielle utilisation de leurs données par ce géant chinois qui a l’habitude de collaborer avec le gouvernement chinois. Il ne serait donc pas surprenant qu’une telle quantité de données puisse être utilisée dans le cadre de plusieurs programmes de surveillance mis en place par le gouvernement. En d’autres termes, avec de telles informations en sa possession, Tencent pourrait facilement contourner l’anonymat d’un internaute et l’identifier facilement en cas de recherches suspectes.

Même si c’est fortement déconseillé, il est possible de désactiver cette fonctionnalité de Safari. Elle est activée par défaut, mais il suffit de se rendre dans les paramètres pour y remédier. Un manque de transparence de la part d’Apple ne permet pas de savoir qui est concerné par le service Tencent Safe Browsing. Ces derniers temps l’influence de la Chine se fait de plus en plus ressentir, surtout depuis les conflits avec Hong Kong. Les utilisateurs sont de moins en moins rassurés par de tels agissements.

Advertisements
Spread the love

Leave a Reply