Apple en difficulté : 50 millions $ ou la révélation de secrets industriels

Spread the love

Le 20 avril n’a pas seulement été la date du premier Keynote d’Apple de l’année. Selon le média The Record, la firme de Cupertino a également dû négocier avec une faille informatique chez son fournisseur taïwanais Quanta, repérée par un groupe de pirates informatiques russes, qui a débouché sur une attaque au rançongiciel.

Il est demandé à Apple le versement de 50 millions de dollars, d’ici au 1er mai, ou la publication de « secrets industriels » concernant les assemblages des MacBook et iMac. Comme le précise Le Monde, les pirates informatiques ont publié plusieurs aperçus vraisemblables aux documents officiels de la marque et son fournisseur. Ces derniers seraient accompagnés « d’indications d’assemblages extrêmement précises et détaillées » rapportait le journal.

Quanta se défend, les pirates changent de cible

Au lendemain de la révélation de ces faits, l’agence Bloomberg a confirmé que Quanta avait effectivement enregistré une infiltration de pirates informatiques par le biais d’une faille exploitée. Elle précisait aussi que l’organisation derrière l’attaque, active sur les forums du darknet, aurait certainement fait « sa plus grande attaque jamais réalisée ».

Dans une note de blog, les responsables du rançongiciel précisaient qu’ils avaient contacté dans un premier temps Quanta pour leur faire du chantage. Par absence de réponse de la part du fournisseur, l’organisation aurait pris la décision de remonter la chaîne pour approcher Apple directement.

« L’équipe de sécurité des informations de Quanta Computer a travaillé avec des experts informatiques externes en réponse à des cyberattaques sur un petit nombre de serveurs Quanta », reconnaissait Quanta dans un communiqué.

En revanche, le fournisseur se défendait en disant avoir « rendu compte et maintenu des communications transparentes avec les autorités chargées de l’application de la loi et de la protection des données concernant les récentes activités anormales observées. Il n’y a pas d’impact significatif sur le fonctionnement commercial de l’entreprise. » 

Pour maintenir la pression, les auteurs de la cyberattaque disent qu’ils auront de quoi rendre public des schémas en lien avec la nouvelle gamme d’iMac présentée à l’occasion du Keynote, mardi dernier. Des plans de futurs MacBook seraient aussi à leur portée, élaborés par Apple le mois dernier. En attendant le 1er mai, les pirates disent qu’ils continueront à poster de nouveaux aperçus chaque jour.

Antivirus Bitdefender Plus

Par : Bitdefender

Leave a Reply