Apple adopte le langage inclusif

Spread the love
Apple adopte le langage inclusif

Apple suit la tendance en ce qui concerne l’adoption d’un langage inclusif et sans connotation raciale dans les outils de développement des logiciels.

publicité

Nouvelle terminologie

A la manière du “Linux kernel project’s new inclusive style guide” (Guide stylistique du projet du noyau Linux), Apple adopte une nouvelle terminologie de codage afin de supprimer et remplacer le langage non inclusif dans Xcode, les API de plateforme, la documentation et les projets open source.

Les changements les plus évidents de ce guide concernent l’exclusion de termes tels que « liste noire » (blacklist) et « liste blanche » (whitelist), avec des alternatives comme « liste d’autorisations » (allow list) et « liste d’interdictions » (deny list).

La promotion d’un langage inclusif aura également un impact sur les outils de développement, car Apple déprécie les interfaces de programmation qui contiennent des termes excluant.

Dépréciation des API utilisant des termes excluant

Apple explique que « les API des développeurs contenant des termes excluant seront dépréciées au fur et à mesure que nous introduirons des remplacements dans les bases de notre code interne, dans les API publiques et les projets open-source, tels que WebKit et Swift ». « Nous vous encourageons à surveiller de près les avertissements de dépréciation dans vos bases de code et à passer de manière proactive aux dernières API disponibles dans les SDK de la plateforme. »

Apple insiste aussi pour que les développeurs n’utilisent pas les terme « maître » et « esclave » pour décrire la relation entre deux appareils ou processus. GitHub, qui appartient à Microsoft, a remplacé le terme « maître » (master) sur son service par un terme neutre comme « princpal » (main).

« Utilisez plutôt une alternative adaptée au contexte, comme primaire/secondaire (primary/secondary), primaire/réplique (primary/replica), principal/secondaire (main/secondary) ou hôte/client (host/client) », précise Apple.

Un langage plutôt inclusif qu’équitable

La seule exception autorisant l’utilisation des termes “liste noire” et “liste blanche” est si l’un ou l’autre est utilisé dans un code en cours de documentation et que le code ne peut être modifié. Les développeurs doivent alors montrer un échantillon de code pour indiquer clairement ce que les utilisateurs doivent saisir. Les développeurs doivent quand même continuer à utiliser d’autres termes dans la documentation.

Apple a même remplacé le terme « langage équitable », utilisé précédemment dans son guide, par « langage inclusif ». « Nous n’oublions pas que les personnes qui utilisent les produits Apple reflètent la diversité du monde dans son ensemble. Il faut écrire en toute conscience pour inclure tout le monde, et éviter les préjugés et les stéréotypes culturels », détaille la firme de Cupertino.

De plus en plus d’entreprises technologiques ont pris des mesures pour adopter un langage plus inclusif afin de soutenir le mouvement Black Lives Matter.

Source : ZDNet.com

Leave a Reply