Apple abaisse sa commission à 27 % pour les apps de dating néerlandaises

Apple abaisse sa commission à 27 % pour les apps de dating néerlandaises

Apple a réduit sa commission à 27 %, au lieu de 30 %, pour les développeurs d’applications de rencontre néerlandais, après avoir été critiqué à plusieurs reprises par l’organisme de surveillance des consommateurs des Pays-Bas pour ne pas avoir apporté suffisamment de changements à ses politiques de boutique d’applications afin de remédier aux déséquilibres de la concurrence.

L’autorité de surveillance des consommateurs et des marchés (ACM) a interpellé Apple pour la première fois en août de l’année dernière, lui ordonnant de mettre à jour les conditions d’utilisation de sa boutique d’applications afin que les fournisseurs d’applications de rencontre puissent utiliser des systèmes de paiement autres que celui proposé par le géant de Cupertino. Le mois dernier, l’autorité néerlandaise a de nouveau critiqué Apple, l’accusant de ne pas avoir suffisamment modifié les règles de sa boutique d’applications et lui infligeant une amende de 5 millions d’euros.

En réponse à l’amende et à l’ordonnance, Apple a expliqué dans un billet de blog au cours du week-end qu’elle allait baisser son taux de commission pour les applications de rencontre de trois points de pourcentage, pour le ramener à 27 %, et qu’elle allait permettre aux fournisseurs d’applications de rencontre de choisir entre deux options pour l’utilisation de systèmes de paiement tiers.

publicité

Apple fait appel de l’ordonnance

Apple indique que les fournisseurs d’applications de rencontre néerlandaises peuvent désormais utiliser un système de paiement tiers dans l’application, ou inclure un lien in-app dirigeant les utilisateurs vers le site web du développeur pour effectuer un achat.

Toutefois, pour utiliser l’une ou l’autre de ces options, les développeurs doivent toujours demander une autorisation à cet effet. Ils doivent également soumettre un binaire d’application distinct, uniquement sur la vitrine néerlandaise d’une application, et déclarer les ventes externes à Apple pour activer un système de paiement tiers.

Il n’est pas certain que ces changements apaisent les inquiétudes de l’autorité de régulation, car lorsqu’elle a émis l’amende contre la firme tech, elle a précisé qu’Apple devait permettre aux développeurs d’applications de rencontre de proposer un système de paiement tiers dans l’application et de diriger les utilisateurs vers des systèmes de paiement externes. « Cela n’est pas autorisé », affirmait alors l’ACM.

Lorsque Apple a annoncé ces changements, elle a précisé les avoir effectués à contrecœur, avant d’annoncer faire appel de l’ordonnance de l’ACM. Dans l’intervalle, Apple a ajouté qu’elle se conformerait à l’ordonnance en attendant l’issue de l’appel.

Source : ZDNet.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *