App Store : Epic Games restera exclu tant que le procès ne sera pas terminé

Spread the love
App Store : Epic Games restera exclu tant que le procès ne sera pas terminé

Apple a interdit à Epic Games de réintégrer l’écosystème de l’App Store pour une durée indéterminée, même après la promesse du développeur de jeux vidéo de désactiver son propre système de paiement, selon une série d’e-mails publiés sur Twitter et un billet de blog du PDG d’Epic, Tim Sweeney.

Le compte de développeur iOS d’Epic a été suspendu en août de l’année dernière, à la suite de l’introduction par la société d’un nouveau système de paiement visant à contourner le système de paiement d’Apple et sa commission de 30 %. L’interdiction a déclenché des poursuites judiciaires, engagées par Epic à l’encontre d’Apple, qui ont abouti aux Etats-Unis à une décision mitigée il y a 15 jours.

Le tribunal américain a estimé qu’Apple était en droit de supprimer le compte de développeur iOS d’Epic, car l’éditeur n’avait pas respecté les directives de l’App Store. Depuis, Epic a fait appel de cette décision, et le tribunal détermine actuellement si l’appel est recevable.

publicité

Compte suspendu jusqu’à la fin du procès

L’un des e-mails publiés, qui aurait été envoyé par les représentants légaux d’Apple, daté du 21 septembre, indique que les applications de l’éditeur, et notamment son célèbre jeu Fortnite, ne seraient pas autorisées à revenir sur l’App Store tant que le procès américain ne serait pas terminé.

« Apple a exercé son pouvoir discrétionnaire de ne pas rétablir le compte du programme de développement d’Epic pour le moment. En outre, Apple ne prendra en considération aucune autre demande de réintégration tant que le jugement du tribunal ne sera pas définitif et non susceptible d’appel », peut-on lire dans les courriels.

Le message fait référence au jugement d’il y a 15 jours, prenant acte que la société est dans son droit en supprimant tout compte lié à Epic Games de l’App Store.

« Apple a menti »

Mais sur Twitter, Tim Sweeney accuse Apple de ne pas tenir sa parole de permettre à Epic Games de revenir sur l’App Store si l’éditeur acceptait de « jouer selon les mêmes règles ».

Cette critique fait référence à une déclaration envoyée par e-mail par un porte-parole d’Apple il y a 15 jours : « comme nous l’avons toujours dit, nous serions heureux qu’Epic revienne sur l’App Store s’il accepte de jouer selon les mêmes règles que tout le monde. Epic a admis avoir rompu le contrat et, à ce jour, il n’y a aucune base légitime pour le rétablissement de son compte de développeur ».

« Apple a menti », déplore le PDG d’Epic Games. « Apple a passé un an à dire au monde, au tribunal et à la presse qu’elle “accueillerait favorablement le retour d’Epic sur l’App Store s’il acceptait de jouer selon les mêmes règles que tout le monde”. Epic a accepté, et maintenant Apple renonce, un autre abus de son pouvoir de monopole sur un milliard d’utilisateurs. »

Les procès continuent hors des Etats-Unis

D’autres ramifications découlant de la décision du tribunal américain sont que la tentative d’Epic de ramener Fortnite sur l’App Store sud-coréen est maintenant en suspens, la société n’ayant toujours pas de compte de développeur iOS. Et ce, bien que la Corée du Sud ait récemment approuvé des lois qui obligent les magasins d’applications comme l’App Store à autoriser d’autres méthodes de paiement.

La décision du tribunal influencera également les autres procès en cours d’Epic Games à travers le monde, qui accusent Apple et Google d’agir de manière anticoncurrentielle par le biais de leurs pratiques en matière de magasins d’applications.

Source : ZDNet.com

Leave a Reply