Amazon détruit des milliers d’AirPods, iPad et MacBook invendus chaque année – MacPlus

Spread the love

Une enquête récente signée iTV News a mis en lumière un véritable scandale écologique orchestré par Amazon. On savait déjà que le géant de la vente en ligne détruisait de nombreux produits reçus en retour de clients insatisfaits.

Mais iTV News révèle des pratiques encore plus étonnantes. Au Royaume-Uni, Amazon détruit des millions de produits invendus chaque année, y compris des produits neufs, encore sous cellophane. Parmi eux, il y a évidemment des produits marqués de la pomme comme des AirPods, des iPad ou encore des MacBook…

Le résultat de l’investigation, réalisée directement chez Amazon sous couverture, et à l’aide d’employés de la firme, liste des chiffres édifiants :

  • 130 000 produits sont labellisés chaque semaine comme “à détruire”
  • La moitié d’entre eux sont neufs, encore emballés, l’autre moitié constituent des retours de clients insatisfaits

Hormis le fait de détruire des objets de grande valeur, comme des iPad ou des MacBook, Amazon agirait de la sorte avec tout article gênant ses stocks. L’une des personnes interviewées travaillant pour le compte d’Amazon dit avoir déjà vu des palettes de boîtes de masque de protection contre le Covid-19 à l’état neuf partir à la destruction.

La raison de cette pratique est simple : le stockage des produits coûte de l’argent. Donc si un produit est stocké trop longtemps dans les entrepôts d’Amazon, notamment pour le compte de vendeurs tiers, sans être vendu, alors il doit être détruit.

Pour sa défense, un responsable d’Amazon a réagi auprès des journalistes iTV News précisant que la destruction de produits ne concernerait qu’une toute petite partie des stocks. En outre, le géant de la vente en ligne travaillerait durement pour détruire moins d’articles, tandis que parallèlement, il se redirigerait de plus en plus vers le recyclage ou le don de produits invendus à des organisations de charité.

Tout de même, dans l’un des entrepôts anglais d’Amazon, à Dunfermline, 28 000 produits ont été trouvés lors de l’enquête avec un label “à donner”, alors que dans le même temps 124 000 produits étaient labellisés “à détruire”.

Un drôle de fonctionnement en tout cas, alors qu’Amazon a récemment ajouté une nouvelle mention “ClimatePledge Friendly” sur certains de ses produits, comme l’enceinte Echo, soulignant un certain engagement écologique…

Leave a Reply