Alors Matter? Toujours pas prêt pour unifier la Smart Home ?

Spread the love

La rentrée universitaire 2021 aurait dû être celle de Matter dans l’histoire de la domotique. Matter, ça ne vous dit rien ? Mais si, il s’agit de cette norme domotique qui a pour ambition de faire en sorte que les objets connectés de la maison puisse enfin interagir les uns avec les autres. Son nom de code était CHIP pour Connected Home Over IP. La nouvelle est tombée cet été, il y a un mois exactement. C’est donc loupé pour 2021, mais l’aventure Matter continue. Je vous propose de revenir sur cette nouvelle.

Cet été sur le blog de la CSA, l’organisme qui organise le développement de la norme Matter et qui s’appelait encore en mai dernier la Zigbee Alliance, Tobin Richardson a fait un petit article expliquant qu’on ne pourrait pas espérer voir arriver en boutique les premiers objets estampillés Matter à la fin de l’année 2021. Le président et SEO de la CSA a donc officialisé ce que l’on percevait depuis le début de l’année. Le très attendu “espéranto” domotique ne verra pas le jour en 2021 !

Ce n’est pas le premier retard pour Matter. La norme a d’abord été annoncé en 2019 avec l’objectif d’une sortie fin 2020. L’objectif est passé à un lancement complet en 2021, puis a été reporté à nouveau à la fin de 2021. Il est maintenant encore repoussé : on ne devrait rien voir venir avant la fin du premier semestre 2022.

Tobin Richardson a donné plusieurs raisons pour lesquelles le groupe de travail Matter a décidé de retarder la spécification. Il s’agit d’une décision motivée par la résurgence de la pandémie COVID-19, par l’ajout de 29 entreprises supplémentaires aux membres de Matter et par le défi que représente la fourniture d’un kit de développement logiciel de haute qualité dans le cadre de la spécification d’une nouvelle norme.

En bonne position des raisons qui viennent expliquer ce retard, on retrouve donc la crise sanitaire. Ce n’est pas un secret, elle bouscule depuis 2 ans beaucoup d’agendas et de plannings. Elle perturbe les productions de produits existants, mais également les projets de technologies à venir. Du côté de Matter, La Covid-19 vient perturber le développement du SDK ainsi que le programme de certification auquel seront soumis les produits pour pouvoir être homologués Matter.

Il faudra encore patienter pour voir apparaitre le logo Matter sur les produits

Depuis le début de Matter, beaucoup d’entreprise ont rejoint le mouvement de standardisation des échanges domotiques. Nombreux ont été ceux qui dans les derniers mois ont communiqués ouvertement que leurs produits seront compatibles Matter. On retrouve parmi eux : Google, Apple, Amazon, Assa Abloy (Yale), Eve Systems, Nanoleaf, Nordic Semiconductor, NXP Semiconductors, Schneider Electric, Signify (Philips Hue & WiZ), Silicon Labs, SmartThings ou encore Texas Instruments. Les groupes de travail étaient composés de 180 membres en mai dernier. Ils sont maintenant 209. 29 petits nouveaux ont adhéré tout récemment à la nouvelle norme. Leur contribution toute récente explique aussi que ces nouveaux avis sur l’avenir de la Smart Home peuvent chambouler les trajectoires et décisions déjà prises jusqu’alors autour de Matter.

Enfin, si l’on regarde un peu l’histoire de la domotique on note que jusqu’à maintenant les solutions pour la Smart Home étaient cloisonnées, que l’interopérabilité n’était qu’un vœu pieux… surtout du côté des clients. Certes certains industriels prônaient l’ouverture et la compatibilité. Mais ils ne faisaient des efforts que pour inciter les autres à être compatibles avec LEUR écosystème. Je vous le disais dans de précédents articles concernant Matter (et CHIP avant cela) : mettre tout le monde d’accord n’est pas une mince affaire.

Avec ces 3 raisons principales (ou excuses au choix), on comprend que quelques mois supplémentaires seront bien utiles. La domotique a bien attendu des années pour que les majors du secteur se mettent autour d’une table (ou d’une visioconférence) et travaillent ensemble pour assainir la situation. On n’est plus à quelques mois près. Les annonces de grands noms de la Smart Home indiquant que la compatibilité des produits actuels via une future mise à jour logicielle sont donc les bienvenues pour ne pas figer les ventes d’un secteur qui verrait ses clients repousser l’achat de leurs équipements en attendant les produits Matter à venir.

On peut donc retenir maintenant la date du premier semestre 2022. C’est la nouvelle date annoncée. Malgré ses efforts, l’élève Matter n’a pas validé son année en juin dernier et doit donc redoubler. La norme va relire sa copie et mieux réviser pour les partiels et l’examen final. Si l’on doit patienter pour voir arriver une norme pour la Smart Home qui garantisse interopérabilité, fiabilité, performance et simplicité, je suis partant pour patienter encore un peu. Vu de l’extérieur les discussions au sein de la CSA vont bon train. Les anciens concurrents semblent motivés cette fois-ci pour trouver un terrain d’entente. Le fait de bien faire les choses doit être leur priorité.

Leave a Reply