Advertisements

Allocution d’Emmanuel Macron: l’opposition s’inquiète des modalités du déconfinement – BFMTV.COM

Spread the love

“Autojustification”, “exercice pédagogique indispensable“, “mauvaise décision”… De tous bords, les politiques n’ont pas tardé à réagir à la quatrième allocution télévisée d’Emmanuel Macron liée au coronavirus. Si certains soulignent l’effort de pédagogie, l’inquiétude domine au sein du personnel politique. 

  • Un discours “contradictoire” avec la ligne du gouvernement pour les Insoumis

Interrogé par BFMTV, Alexis Corbière, député LFI de Seine-Saint-Denis, estime que ce discours “n’est pas conforme, et est contradictoire avec les trois premières années du gouvernement”. L’Insoumis préconiserait donc de “revenir aux urnes”.

Le président du groupe parlementaire LFI, Jean-Luc Mélenchon, va plus loin et parle d’une “politique hasardeuse” sur son compte Twitter.

  • Etablir les consignes sanitaires en fonction des tests “est une folie”

Même son de cloche chez les écologistes. 

“Macron décide de prolonger le confinement jusqu’à la date du 11 mai. Pourquoi prendre seul une décision si lourde, pourquoi l’Assemblée n’a-t-elle pas son mot à dire? Tester tous les Français n’auraient pas de sens”. Et les asymptomatiques? Et les personnes qui pensent avoir eu le coronavirus?”, s’interroge sur Twitter le patron d’EELV, Julien Bayou, avant d’ajouter: “Caler les consignes sanitaires sur les capacités de tests est une folie.”

Sur le plateau de TF1, Olivier Faure, premier secrétaire du Parti socialiste s’inquiète de la “faisabilité” des annonces:

“Sur le 11 mai, il faut des garanties de faisabilité, nous verrons, c’est un objectif ambitieux, qu’il faut partager, il faut mettre tous nos efforts conjoints pour y parvenir, mais c’est un objectif ambitieux et il faut effectivement avoir la logistique qui va avec.”

  • A droite, il est urgent “d’anticiper le redémarrage de l’économie”

De son côté, Christian Jacob, président des Républicains déclare à l’AFP :

“Emmanuel Macron s’est livré à un exercice pédagogique indispensable, il a esquissé un calendrier sur le déconfinement sur la base de données scientifiques, il va falloir maintenant que l’intendance et la logistique suivent. Tout cela va dépendre de sa capacité à réellement sonner la mobilisation générale. Les mots ne suffiront plus. On voit le retard que l’on a pris sur les masques, les équipements, les tests… Il faut maintenant anticiper le rédémarrage de l’économie, secteur d’activité par secteur d’activité.”

  • Le RN juge la réouverture des écoles le 11 mai est “dangereuse”

A notre antenne, Jordan Bardella, vice-président du Rassemblement national juge que la réouverture des écoles le 11 mai est “extrêmement dangereuse”. “Commencer le déconfinement par remettre les enfants à l’école (…) est une mauvaise décision”, tranche l’eurodéputé. 

“On est pris en étau dans cette crise entre d’un côté, les injonctions contradictoires et les mensonges à répétition du gouvernement, (…) et de l’autre, la lenteur bureaucratique de l’administration”, dénonce-t-il également auprès de BFMTV. 

  • La majorité félicite un “projet de concorde”

Du côté de la majorité, Gilles Le Gendre, patron des députés LREM s’est exprimé sur Twitter, pour se féliciter de cette prise de parole. 

“Les députés LREM saluent les jalons du déconfinement COVID19 posés par Emmanuel Macron à partir 11 mai qui concilient sécurité sanitaire, redémarrage économique et justice sociale. Ils seront à ses côtés pour bâtir le ‘projet de concorde’ et de ‘refondation de l’après’.”

Advertisements

Leave a Reply