Allemagne: à Hanau, la stupeur après l’attaque raciste – Le Figaro

Spread the love

REPORTAGE – Le parquet de Karlsruhe évoque un crime terroriste «d’extrême droite».

Un membre de la police scientifique devant un des bars à chicha, dans le centre de Hanau, où plusieurs personnes ont été abattues par Tobias R.
Un membre de la police scientifique devant un des bars à chicha, dans le centre de Hanau, où plusieurs personnes ont été abattues par Tobias R. Michael Probst/AP/SIPA/Michael Probst/AP/SIPA

De notre envoyé spécial à Hanau

Un bar à chicha baptisé Midnight. Tout autour, des boutiques de paris en ligne tenues par des immigrés, des petits casinos, deux hôtels anonymes au cœur d’un quartier cosmopolite. Le tueur de Hanau a choisi ses cibles avant de semer la mort dans cette ville industrieuse de 100.000 habitants proche de Francfort.

Neuf personnes tuées, toutes issues de l’immigration, et des scènes de violence qui se répètent désormais en Allemagne. Tobias R., un allemand solitaire de 43 ans aux penchants paranoïaques a tué des étrangers car ils les haïssaient. Il les jugeait inassimilables à ce peuple «pur et supérieur» qui incarne l’Allemagne. Et pour pallier l’impasse d’une intégration impossible, il appelait à rayer de la carte les pays musulmans. Il a commis ses meurtres, mercredi soir, entre 22 et 23 heures avant de retourner son arme contre lui-même et sa mère, âgée de 72 ans.

Le président allemand, Frank-Walter Steinmeier s’est rendu dans ce petit quartier, où vivent des

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 86% à découvrir.


Abonnez-vous : 1€ pendant 2 mois

annulable à tout moment

Leave a Reply