Allemagne : 17.000 personnes ont défilé sans masque à Berlin contre les mesures sanitaires – LCI

Spread the love
International

COLÈRE – Plusieurs milliers de manifestants ont défilé dans la capitale allemande ce matin. Sans masques, ils ont dénoncé les restrictions sanitaires mises en place par le gouvernement pour lutter contre la pandémie de coronavirus.

La manifestation “la fin de la pandémie – Jour de la liberté” a rassemblé plusieurs milliers de personnes, 17.000 selon la police, ce samedi matin à Berlin (Allemagne). Hostiles aux mesures restreignant les libertés individuelles pour combattre le Covid-19, elles ont défilé au mépris de toutes les précautions sanitaires : peu de masques, pas de distanciation sociale…

Les manifestants sont descendus vers la porte de Brandebourg au son des : “Nous sommes la deuxième vague”, “résistance” ou encore “la plus grande théorie conspirationniste est la pandémie du nouveau coronavirus”. Le cortège, pour le moins hétéroclite, rassemblait notamment des partisans de la théorie du complot, des militants d’extrême droite ou encore des anti-vaccins. 

“Des covidiots”

Le rassemblement, dont les images sont saisissantes, a fait l’objet de nombreuses critiques. La police de Berlin a d’ores et déjà a annoncé  avoir “déposé une plainte” contre l’organisateur de l’événement en raison du “non-respect des règles d’hygiène”. 

Certains responsables politiques ont également haussé le ton. Saskia Esken, responsable des sociaux-démocrates, a fustigé des “Covidiots” qui “ne mettent pas seulement en danger notre santé, mais aussi notre succès contre la pandémie et pour la relance de l’économie, de l’éducation et de la société”.

De “dangereuses absurdités”

Jan Redmann, chef de file de la CDU au parlement du Land de Brandebourg, s’est également offusqué : “1.000 nouvelles infections par jour encore et à Berlin il y a des manifestations contre les mesures anti-coronavirus ? Nous ne pouvons plus nous permettre ces dangereuses absurdités”.

L’utilisation de la devise “jour de la liberté”, une référence au film de propagande de la réalisatrice nazie Leni Riefenstahl, passe par ailleurs très mal dans l’opinion allemande. 

Toute l’info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

L’Allemagne a, jusqu’à présent, été plutôt épargnée par la pandémie qui y a fait moins de 9.200 victimes. Toutefois, les autorités s’alarment d’une lente reprise du nombre des infections ces dernières semaines. Selon les données de l’Institut sanitaire Robert Koch, 955 nouvelles infections ont été constatées en 24 heures, un niveau qui n’avait plus été atteint depuis le 9 mai dernier.

Sur le même sujet

Et aussi

Leave a Reply