Alerte Météo : Forte tempête Alex cette nuit – La Chaîne Météo

Spread the love
ALERTE TEMPÊTE ALEX

Les prévisions météo complètes en direct par téléphone au

3201*

Du vendredi 2 octobre à 0:00 au samedi 3 octobre à 9:00.

Situation

Sous l’influence d’un puissant courant jet d’altitude et d’une descente d’air froid sur le proche Atlantique, une dépression venue mercredi du sud du Groenland se creuse très rapidement ce jeudi à l’entrée du golfe de Gascogne avant de remonter vers le sud de la Bretagne en soirée puis le nord de la région vendredi matin. Au cours de son intensification, les pressions baisseront très fortement jusqu’à 40 hPa en 12 heures. C’est donc une véritable « bombe météorologique » qui se forme et une très forte tempête nommée Alex qui va atterrir sur le sud de la Bretagne. Vendredi, Alex faiblira partiellement en stagnant sur la Bretagne et avant de s’éloigner en fin d’après-midi vers le nord du golfe de Gascogne. Parallèlement, un épisode de pluies intenses et localement orageuses se mettra en place de la PACA en remontant vers l’Isère puis le sud de la Bourgogne. Samedi, Alex poursuivra sa progression vers le massif central en même temps qu’une autre dépression active se formera en Manche avant de traverser le nord du pays. Dimanche, un courant d’ouest très perturbé persistera sur le pays avec de fréquentes pluies et des vents parfois forts. Cette dégradation atypique générera des intempéries, parfois majeures.

Observation

La dépression, future forte tempête Alex, poursuit son creusement à l’approche du golfe de Gascogne en cette fin de journée. Sa pression est désormais de 990 hPa en son centre. Elle est prévue baisser à 986 hPa au cours des trois prochaines heures.

Evolution

Ce soir, à l’approche de la dépression nommée Alex, le vent se renforce graduellement des côtes du Morbihan au littoral de la Loire-Atlantique. Les rafales de vent atteignent en fin de soirée 80 à 100 km/h sur le littoral et 100-110 km/h sur les îles. L’épisode de pluie débute mais les précipitations restent modérées.

Cette nuit

De 0 à 3 h, c’est la période critique. L’épisode de tempête frappe de plein fouet le sud de la Bretagne et particulièrement le Morbihan. Les rafales atteignent 100 à 130 km/h dans les terres, 120 à 140 km/h sur le sud du Morbihan à 150 km/h sur les littoraux avec des pointes entre 150 et 170 km/h sur les îles (Groix, Belle île, Houat, Hoëdic…). De fortes rafales concernent aussi le littoral girondin et charentais avec des rafales de 90 à 120 km/h. La marée haute, de coefficient 87, qui a lieu entre 05h et 06h sur le littoral sud Bretagne et Pays de la Loire, est un facteur aggravant de risque de fortes vagues et submersion sur la côte. La surcote (élévation supplémentaire du niveau de la mer) pourrait ainsi dépasser 1 m dans l’estuaire de la Loire et les Pertuis Charentais. Les pluies localement orageuses deviennent fortes sur toute la Bretagne avec des cumuls déjà assez importants comme sur le Finistère.

De 3 à 6 h, la dépression remontera lentement vers le nord de la Bretagne occasionnant des vents tempétueux sur le sud et l’est de la région mais également des Pays de la Loire à la Basse-Normandie. Les rafales de vent atteindront 100 à 120 km/h sur le Bassin rennais et 80 à 110 km/h dans les terres des autres départements bretons. Les pluies continueront d’arroser copieusement la Bretagne avec des intensités pouvant atteindre par endroits 15 à 20 mm/heure. 

Vendredi

En matinée, avec la remontée de la dépression vers le nord, le vent deviendra moins violent dans l’ensemble sur la Bretagne avec des rafales de 70 à 90 km/h dans les terres et 90 à 110 km/h sur les littoraux. Les vents les plus forts concerneront le nord de la région et le Cotentin, avec des rafales de 100 à 120 km/heure. Dans le Finistère, le vent se renforcera nettement en prenant une direction nord-ouest. Les rafales pourront y atteindre 100 à 130 km/h sur les côtes exposées. Les pluies deviendront moins intenses entre le Morbihan et l’Ille-et-Vilaine tandis que les intensités de précipitations resteront importantes sur les littoraux nord.

L’ après-midi, les vents les plus violents concerneront le Finistère avec des rafales de 100 à 140 km/h. Ailleurs, les vents baisseront d’intensité et n’atteindront plus le stade de la tempête. Les pluies, encore soutenues en début d’après-midi sur l’ouest de la Bretagne, deviendront plus modérées par la suite. Parallèlement, les vents deviendront forts sur la côte aquitaine, entre 70 et 90 km/h alors qu’en Méditerranée un épisode de pluies fortes débutera sur le Var, les Alpes-Maritimes et les Alpes du sud.

En soirée et nuit, la dépression plongera vers le golfe de Gascogne. Si les vents continueront de faiblir entre Bretagne, Normandie et Pays-de-la-Loire, ils deviendront tempétueux sur la côte aquitaine avec des rafales entre 100 et 130 km/h et seront accompagnés de fortes pluies sur le sud de la région. En PACA, les fortes précipitations se maintiendront sur les Alpes-Maritimes et s’étendront jusqu’au sud de la Bourgogne.
 
Samedi
Des vents violents continueront de toucher l’ouest du pays avec toujours de fortes pluies de la Bretagne aux Pyrénées. A l’opposé, l’épisode méditerranéen prendra fin tandis que les fortes pluies des Alpes du sud à la Bourgogne marqueront une pause avant l’arrivée de nouvelles fortes précipitations qui toucheront le massif central puis de nouveau le sud de la Bourgogne.

Voici les principales caractéristiques de ces intempéries 

– une tempête précoce et remarquable pour la saison avec une dépression très creuse. La pression au centre est estimée autour de 965 hPa et sera proche des records.
– une très forte tempête sur le littoral sud de la Bretagne, le littoral de la Loire-Atlantique et les îles avec des vents de 120 à 140 km/h localement 150-170 km/h sur les caps les plus exposés. Dans les terres, les vents atteindront entre 100 et 120 km/h en moyenne mais localement jusqu’à 130 km/h.
– une forte houle d’ouest de 4 à 5 mètres avec un risque localisé de submersion étant donné la surcote et les coefficients de marée assez élevés.
– des pluies intenses principalement sur la Bretagne, un quart sud-ouest du pays et des Alpes-Maritimes au sud de la Bourgogne. Les cumuls de pluie attendus atteindront parfois l’équivalent de plus d’un mois de pluie voir plus et augmenteront fortement le risque de crues et d’inondations, surtout sur les régions déjà touchées la semaine dernière par de fortes précipitations.

Liste des départements concernés

Leave a Reply