Alerte intrusion au collège Aturri de Saint-Pierre d’Irube : “Le collège en voie de sécurisation totale” – France Bleu

Spread the love

“Le collège est en voie de sécurisation totale”, c’est le message reçu en début d’après-midi ce jeudi par les parents des 700 élèves scolarisés au collège Aturri de Saint-Pierre d’Irube. Après une alerte intrusion, un périmètre de sécurité a été établi ce jeudi matin autour du collège Aturri de Saint-Pierre d’Irube au sud de Bayonne. Les élèves ont été confinés plusieurs heures dans l’établissement. Une mère d’élève nous a confié avoir reçu un message de son fils “depuis l’intérieur du collège où un gendarme serait rentré dans sa classe pour leur dire de se mettre en sécurité et de bloquer la porte.” Selon nos informations, aucun coup de feu n’a été tiré. Les enfants sont en sécurité a rapidement précisé la préfecture même si l’intervention des forces de l’ordre et la reconnaissance des lieux a pris du temps. 

►►► Écouter le direct sur France Bleu Pays Basque 

L’alerte a été lancée après l’intrusion de deux personnes dans le collège. “Les deux individus n’ont pas été retrouvés à l’issue des opérations” ont indiqué les autorités locales (préfecture, procureur de Bayonne et mairie de Saint-Pierre d’irube) lors d’une conférence de presse menée en début d’après-midi. Des individus “adultes” qui sont entrés dans le collège “après avoir sonné au portail, à 8h30, quand les élèves étaient en cours.” De son côté, le procureur de la République de Bayonne a précisé que “deux véhicules suspects ont été neutralisés, il s’est avéré qu’ils n’étaient pas dangereux. Leurs propriétaires sont identifiés et ce sont des personnes sans antécédents”

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d’intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.


Gérer mes choix

“Les élèves sont en sécurité” – Philippe Le Moing-Surzur, sous-préfet de Bayonne

Philippe Le Moing-Surzur a détaillé le protocole, expliquant que “les élèves sont en sécurité, ils sont confinés dans leurs classes avec leurs professeurs. Les forces de l’ordre appliquent le protocole défini en cas d’intrusion dans un établissement scolaire.” A la mi-journée, “le premier étage et le rez-de-chaussée [avaient] été explorés et les deux personnes qui se seraient introduites [n’avaient] pas été trouvées. La reconnaissance du sous-sol du bâtiment [était] en cours. Dès que les opérations de reconnaissance seront terminées, les enfants pourront être évacués en sécurité et seront remis à leurs parents.” 

Vers 13h15, des bruits d’explosion ont été entendus par les personnes qui se trouvaient à proximité du collège. “Il s’agit d’une intervention des démineurs” a assuré un militaire à des parents inquiets rassemblés près du collège : “Vos enfants ne sont pas en danger.” 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d’intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.


Gérer mes choix

L’évacuation des enfants en préparation

La préfecture avait demandé aux familles de ne pas se rendre sur place mais plusieurs dizaines de parents, prévenus par leurs enfants, sont rassemblés aux abords de l’établissement. Un numéro de téléphone a été mis en place par les services de l’Education nationale : 05.59.82.22.01. Aucun élève n’a été évacué pour le moment mais, certains, qui revenaient par exemple d’une activité à la piscine, ont été arrêtés avant de rentrer au collège a précisé le sous-préfet de Bayonne. “On m’a dit qu’il ne fallait pas paniquer” a témoigné la maman de deux enfants scolarisés en quatrième et en cinquième au collège Aturri. 

Cette mère d’élèves, comme d’autres parents, patiente sur le parking du magasin Ikea voisin en attendant “que nos enfants sortent.” Le père d’une élève de cinquième qui s’est aussi rendu sur ce parking nous a également confié son inquiétude. “On essaie d’être patient, c’est pas évident. Un militaire nous a dit que les enfants devraient être évacués petit à petit par bus, on sait que les gendarmes font leur maximum.” Une autre maman d’une élève de troisième nous a raconté comment elle avait reçu des messages de sa fille très effrayée quand l’alerte a été déclenchée : “Je lui ai dit de se calmer, j’ai quitté le boulot et je suis allée au collège mais je n’ai pas pu approcher. J’ai eu ensuite des messages de ma fille qui disait que ça allait, qu’elle avait très peur mais qu’ils étaient bien cachés et qu’ils allaient être évacués bientôt.” Plusieurs parents d’élèves nous ont confirmé avoir reçu en début d’après-midi des SMS rassurants de leurs enfants.

Un échange de SMS entre une mère d'élève et sa fille scolarisée au collège Aturri.
Un échange de SMS entre une mère d’élève et sa fille scolarisée au collège Aturri. © Radio FranceRémy Doutre

700 élèves scolarisés au collège Aturri

Le PPMS est un plan de sauvegarde instauré dans les établissements scolaires et qui prépare les personnels, les enseignants et les élèves à assurer leur protection en appliquant les consignes de sécurité définies par les autorités lors d’un accident technologique, d’une catastrophe naturelle ou d’une situation d’urgence particulière (intrusion, attentat,…). Le collège Aturri accueille 700 enfants.

Leave a Reply